lundi 16 décembre 2013

Soupe au poulet crémeuse


Hier dimanche c'était poulet rôti dont j'ai forcément des restes, j'ai décidé d'en faire une soupe gourmande et complète.

Ingrédients :
- + ou - 400 g de restes de poulet
- 1 grosse carotte
- 1 blanc de poireau
- 220 g de champignons de Paris émincés (surgelés pour moi)
- 6 c. à s. de farine
- 1 l d'eau
- 1 cube de bouillon de volaille dégraissé
- 20 cl de crème liquide
- sel, poivre
- persil ciselé


Faire fondre le bouillon de cube dans 1 L d'eau chaude (elle peut être simplement tirée du robinet).

Tailler le blanc de poireau en fines rondelles puis le faire revenir à feux doux dans un peu d'huile additionnée de beurre (l'huile évite que le beurre ne brûle).
Éplucher et tailler la carotte en petite brunoise, l'ajouter aux blancs de poireau, ajouter les champignons. Faire cuire le tout jusqu'à ce que l'eau rendue par les champignons s'évapore.
Ajouter la farine, bien mélanger puis verser le bouillon peu en peu en remuant bien régulièrement, ajouter les restes de poulet taillés en fine brunoise et laisser cuire 15 min à feu très doux.
 Ajouter la crème liquide, poursuivre la cuisson 5 min. 

Si la soupe n'est pas mangée de suite, laisser telle quelle et avant de passer à table, reporter le tout à ébullition puis ajouter la crème liquide, poursuivre la cuisson 5 min.

Parsemer de persil ciselé et servir immédiatement.

Flan parisien express


Une petite recette rapide pour faire plaisir à ma moitié qui adore le flan pâtissier appelé aussi flan parisien car c'est une véritable institution dans la région.

Ingrédients :
- 1 rouleau de pâte brisée
- 80 cl de lait entier
- 20 cl de crème liquide
- 6 œufs
- 150 g de sucre + 50 g de sucre vanillé maison OU 200 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
- 80 g de farine OU 100 g de maïzena (j'aurais préféré mais n'en avais plus)
- 1 c. à s. de cassonnade

Préchauffer le four à 150°C.

Porter le lait et la crème à ébullition.

Dans une jatte, réunir les œufs ainsi que les sucres puis battre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajouter ensuite la farine et mélanger de nouveau.

Verser le mélange lait/crème en minces filets sans cesser de remuer (pour éviter que les œufs cuisent).

Froncer un moule à manquer (pas un moule à tarte mais un moule à bords hauts) avec la pâte, verser l'appareil à flan dessus et enfourner pour 50 min.

5 min avant la fin de cuisson, saupoudrer de cassonade.

Sortir le flan du four, le laisser refroidir à température ambiante puis le placer au réfrigérateur minimum 1h avant dégustation.

dimanche 15 décembre 2013

Brioche au beurre



Une recette née de l'essai de la brioche tressée de Mercotte vue dernièrement dans "Le Meilleur Pâtissier" sur M6.
Je pense qu'il y avait un souci dans les ingrédients donnés car 8 g de sel c'est simplement impossible et même si j'avais d'office divisé ça par deux on sentait trop le goût du sel, affreux !
Je ne m'étais pas lancée dans une tresse à 8 branches mais seulement à 3 et comme ici on mange la brioche au petit déjeuner, cette tresse qui se détresse quand on découpe les parts n'est pas du tout pratique.
J'ai donc revu la recette de Mercotte avec une pincée de sel seulement, comme je fais pour mes autres brioches, j'ai ajouté du sucre vanillé et de la fleur d'oranger car ça manquait cruellement de saveurs et de gourmandises, j'ai mis uniquement de la farine T45 car c'est celle préconisée pour les brioches, j'avoue ne pas comprendre le mélange T45 et T55 ... Et je l'ai cuite dans un moule à cake afin de pouvoir la trancher sans souci.

Ingrédients :
- 3 cl de lait
- 1 c. à s. d'eau de fleur d'oranger
- 4 œufs
- 45 g de sucre vanillé maison OU 45 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
- 188 g de beurre
- 1 pincée de sel
- 376 g de farine T45
- 2 sachets de levure de boulanger déshydratée
- 1 jaune d’œuf pour la dorure

Placer les ingrédients dans la cuve de la machine à pain dans l'ordre indiqué puis lancer le programme "pâte".
A la fin de ce dernier, dégazer la pâte et la placer dans un moule à cake anti-adhésif. Laisser lever au chaud pendant 40 min environ.

Enfourner dans un four préchauffer à 180°C pendant 20 min, baisser le four à 150°C et poursuivre la cuisson 10 min.

lundi 2 décembre 2013

Cake au potiron & aux épices



Je voulais préparer mes fameux muffins pour le bureau mais je me suis rendue compte en doublant ma dose de pâte afin qu'il y en ait assez pour tous que je n'avais pas du tout assez de moules.
J'ai donc décidé d'en faire un cake.

Ingrédients :
- 600 g de chair de potiron
- 200 g de sucre 
- 1 sachet de sucre vanillé OU 2 c. à s. de sucre vanillé maison
- 130 g de cassonade
- 4 œufs
- 290 g de farine T45
- 1 sachet de levure chimique
- 60 g de poudre d'amandes
- 2 c. à c. de cannelle
- 1 c. à c. de gingembre moulu
- 1 c. à c. de 4 épices moulus
- 140 g de beurre
- 80 g de raisins secs
- 60 g de noix de Pécan


Préchauffer le four à 160°C.

Faire cuire le potiron à la vapeur jusqu'à ce qu'il soit bien tendre.

Faire tremper les raisins secs dans un peau d'eau chaude pour les réhydrater.

Le mixer puis ajouter les sucres, bien mélanger puis ajouter les œufs. Une fois le mélange homogène, y ajouter la poudre d'amandes ainsi que la farine additionnée de levure.
Ajouter les épices puis le beurre fondu. Une fois la pâte bien mélangée, ajouter les raisins secs ainsi que les noix hachées grossièrement au couteau.

Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné ou chemisé de papier cuisson.
Enfourner pour 1h.

Démouler à la sortie du four puis laisser refroidir avant de déguster.

samedi 30 novembre 2013

Crèmes brûlées au potiron, zestes d'orange & épices


C'est la pleine saison des portions chez moi, je reçois demain midi alors j'en profite pour tester une recette qui me trotte dans la tête depuis l'an passé.
Ces crèmes brûlées ont rencontré un vif succès, personne n'a laissé sa part et d'ailleurs je n'ai pas eu le temps de prendre une photo d'une crème intacte car tout le monde (moi  y comprise) était pressé d'y goûter.

Ingrédients (4-6 personnes selon la taille de vos ramequins) :
- 600 g de chair de potiron
- 3 oeufs
- 20 g de sucre vanillé maison + 60 de sucre OU 80 de sucre + 1 gousse de vanille
- 25 cl de crème liquide
- 1/2 c. à c. de cannelle
- 1 pointe de couteau de 4 épices moulues
- zestes très fins d'une orange
- cassonade

Préchauffer le four à 120°C.

Peler et épépiner le potiron, le tailler en dés et le faire cuire à la vapeur jusqu'à ce que la chair soit fondante.
Laisser tiédir.

Mixer finement la chair de potiron puis ajouter les œufs, les sucres ainsi que la crème. Une fois le mélange bien homogène, ajouter les épices puis enfin les zestes d'orange.

Répartir la préparation dans les ramequins, les placer dans une plaque creuse, verser de l'eau et faire cuire au bain-marie pendant 40 min.

Laisser refroidir complétement (idéalement je les prépare la veille pour le lendemain midi ou le matin pour le soir) puis au moment de servir saupoudrer chaque crème de cassonade et la faire brûler au chalumeau ou au fer.
Servir immédiatement.

lundi 18 novembre 2013

Pudding aux pommes & caramel


Étant donné que je n'aime pas gâcher, surtout vu comme la nourriture coûte cher, je recycle un maximum.
J'avais assez de pain pour faire un pudding, des pommes du jardin de mes parents et une furieuse envie de caramel, ni une ni deux une petite recette au feeling !

Je ne suis pas adepte du caramel au beurre salé mais libre à vous d'ajouter de la fleur de sel à la recette pour obtenir cette saveur. Origines guadeloupéennes obligent, je suis plutôt accro au rhum qui parfume bien souvent mes pâtisserie :d


Ingrédients :

Pâte
- 180 g de pain rassi
- 40 cl de lait
- 80 g de sucre
- 2 oeufs

Caramel
- 200 g de sucre
- 20 g de beurre
- 20 cl de crème liquide entière
- 2 pincées de fleur de sel OU 1 bouchon de rhum (facultatifs)
 - 200 g de pommes pelées et épépinées



Préchauffer le four à 180°C.


Préparer la pâte

Faire bouillir le lait.
Réduire le pain en miettes à l'aide d'un rouleau à pâtisserie ou d'un robot, le mettre dans une jatte avec le sucre.Verser le lait bouillant dessus et bien le laisser s'imbiber.
A l'aide d'un mixer plongeant, mixer bien le pain et le lait afin d'obtenir une pâte (pas de panique si le résultat est assez pâteux, le caramel à suivre apportera encore du liquide). Ajouter les œufs tout en continuant de mixer, réserver.


Préparer la sauce caramel

Faire caraméliser le sucre à sec dans une casserole jusqu'à l'obtention d'une couleur brune, attention à ne pas le brûler car il serait trop amer. 
En parallèle, faire bouillir la crème liquide.
Hors du feu ajouter le beurre et une fois le mélange bien homogène, ajouter la crème liquide. Remettre sur le feu et mélanger jusqu'à ce que le caramel soit bien fondu dans la crème, ajouter à ce moment là le rhum ou la fleur de sel.
Une fois la sauce homogène, en verser la moitié dans la pâte, bien mélanger.


Peler et épépiner les pommes, les faire revenir dans un peu de beurre jusqu'à ce qu'elles soient un peu tendre puis les ajouter à la pâte et bien mélanger. Ajouter ensuite le reste de sauce caramel, mélanger mais pas trop afin de conserver des "spirales" de caramel.

Beurrer généreusement un plat allant au four, y verser la pâte et enfourner pour 30 min.

lundi 11 novembre 2013

Cuisses de poulet laquées au paprika


Une recette gourmande, idéale servie avec des frites.

Ingrédients (4 personnes) :
- 6 cuisses de poulet
- 4 c. à s. de miel liquide
- 4 c. à s. d'huile d'olive
- 2 c. à s. de paprika
- 2 pincées de thym
- 2-3 tours de moulin 5 baies
- 2 pincées de Cayenne en poudre

2h minimum avant la cuisson, couper les cuisses en deux afin de séparer le pilon et le haut de cuisse.

Dans une jatte préparer la marinade en mélangeant tous les ingrédients, ne pas hésiter à la faire réchauffer un peu au micro-ondes si le miel est trop épais (le cas ce jour chez moi car il fait assez froid) afin de liquéfier le tout.
Ajouter les morceaux de poulet dans la marinade, bien mélanger afin que chaque pièce soit enrobée de marinade. Réserver jusqu'à cuisson en remuant un peu les morceaux de temps à autre.

Préchauffer le four à 210°C.

Placer les morceaux de poulet dans un plat et enfourner pour 20-25 min, déguster immédiatement.

jeudi 31 octobre 2013

Pumpkin pie "à la française"


Pumpkin pie à ma façon surtout !
J'avais l'an passé tenté la version US en piochant dans plusieurs recettes afin de créer ma propre composition mais je n'avais pas été très emballée.
Étant donné qu'un déjeuner collectif participatif a été lancé au bureau pour Halloween et que comme chaque année à cette saison la cave de mes parents regorge de potirons, il m'a paru logique de proposer une pumkin pie, tout à fait dans le thème.
Je me suis lancée dans une version revisitée (et franchement très améliorée, je garde cette recette pour mes prochaine) en me rendant compte que je n'avais pas de lait concentré sucré. 

Un résultat vraiment très fondant et parfumé, même les réfractaire au potiron ont apprécié ! Quant aux fans de cannelle, ils sont tombés sous le charme.


Ingrédients (8 personnes) :

Pâte
- 170 g de farine T55
- 80 g de poudre d'amandes
- 150 g de beurre mou
- 100 g de sucre
- 1 oeuf


Garniture
- 700 g de chair de potiron (ou autre courge du genre : citrouille, butternut, potimarron, etc.)
- 3 œufs + 1 jaune
- 100 g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillée OU 10 g de sucre vanillé maison OU 1 les graines d'une gousse de vanille
- 15 cl de sirop d'érable
- 35 cl de crème liquide entière
- 1 c. à c. de cannelle en poudre


Réunir les ingrédients de la pâte dans le bol du robot, former une boule puis réserver minimum 1h au frais avant de l'étaler et de froncer le moule à tarte.

Préchauffer le four à 180°C.

Piquer la pâte, la recouvrir de papier cuisson puis d'un poids pour effectuer une cuisson à blanc (j'utilise pour ma part des haricots secs que je garde depuis pas mal d'années mais dans le commerce on peut trouver des billes d'argiles ou autre matière).
Enfourner pour 15 min, enlever le leste ainsi que le papier cuisson et poursuivre la cuisson 5-10 min.

Pendant ce temps, détailler la chair de potiron (préalablement épluchée et épépinée) en cubes et faire cuire à la vapeur jusqu'à ce que les morceaux soient tendres.
Les réduire en purée et la laisser tiédir.
Y incorporer les sucres,  le sirop ainsi que les œufs, la crème et la cannelle. Enfourner pour 35 min.

Laisser refroidir avant de déguster.



lundi 28 octobre 2013

Clafoutis au potiron


Nous avons eu à la maison jusque hier mon beau-frère qui est cuisinier et sa copine de retour d'Angleterre où ils sont allés travailler pendant quasi un an. En discutant potiron il m'a indiqué qu'il en faisait un clafoutis au restaurant et que ça avait toujours un franc succès, je lui ai donc demandé comment il procédait.
J'ai conservé ma recette d'appareil à clafoutis car je suis assez tatillonne quant à la texture que je désire, j'ai donc juste mis en application sa technique de cuisson du potiron en ajoutant des épices ; je trouve le clafoutis trop fade sans.

Ingrédients (6/8 personnes) :

Pour la garniture au potiron 
- 600 g de chair de potiron
- 60 g de sucre en poudre + 1 sachet de sucre vanillé OU  50 de sucre en poudre + 10 g de sucre vanillé maison
- 10 cl d'eau
- 1 généreuse pointe de couteau de gingembre en poudre
- 1 généreuse pointe de couteau de 4 épices en poudre
- 1/2 c. à c. de cannelle en poudre


Pour l'appareil à clafoutis
- 4 œufs
- 100 g de sucre en poudre + 40 g de sucre vanillé maison OU 140 de sucre en poudre + 1 gousse de vanille
- 70 g de farine T45
- 1 pincée de sel
- 20 cl de lait
- 20 cl de crème liquide
- 1 bouchon de rhum
- 1 c. à s. de beurre pour le plat à gratin


Préchauffer le four à 200°C.

Détailler la chair du potiron en petits cubes puis y ajouter les sucres, mélanger bien le tout et les transvaser dans une casserole avec l'eau. Porter à ébullition, baisser le feu et faire cuire en remuant régulièrement jusqu'à ce que l'eau soit évaporée et les cubes de potiron tendres mais pas trop cuits (la cuisson se terminera au four).

Battre les œufs avec les sucres (si vous utilisez une gousse de vanille, la fendre en deux, récupérer les graines et les ajouter au sucre).
Ajouter la farine en un coup, continuer de battre. Ajouter la pincée de sel puis le lait, battre de nouveau et ajouter la crème liquide et enfin le rhum. Bien mélanger le tout.

Beurrer un plat à gratin puis saupoudrer le fond et les parois de sucre en poudre comme vous le feriez avec de la farine pour un autre gâteau.

Verser la pâte dans le plat puis répartir les cubes de potiron.

Enfourner pour 40 min et déguster tiède.

Ne surtout pas conserver le clafoutis au réfrigérateur !

dimanche 20 octobre 2013

Gelée de coings


Les voisins de mes parents leur ont donné un énorme sac de coings que je me suis proposée de transformer en gelée.
Je n'avais encore jamais travaillé le coing et je comprends aisément que ce fruit hybride de la pomme et de la poire ne se mange pas cru : la chair est très dure et semble granuleuse, ça reste un peu poisseux sur les doigts à cause de sa haute teneur en pectine, puis ça n'a pas de réelle odeur. Par contre dès qu'il commence à être cuit, l'odeur est très agréable !

La gelée de coings n'est pas bien compliquée à faire mais prend du temps, d'ailleurs mon dos ne me dit pas merci !

Elle sera délicieuse au petit déjeuner tartinée sur du pain, des biscottes, de la brioche ou toute autre gourmandise. Et elle peut aisément servir de nappage pour les tartes aux pommes ou poires, il suffira de la faire chauffer pour la liquéfier un peu avant de l'appliquer au pinceau.

Vous pouvez au choix décider de la parfumer avec de la vanille ou des épices, j'ai pour ma part opté pour le coing nature.

Ingrédients :
- coings (6 kg pour moi)
- sucre : prévoir 950 g de sucre par litre de jus de coing obtenu
- citron : prévoir le jus d'un citron par litre de jus de coing obtenu


Essuyer les coings avec un chiffon afin d'ôter la pellicule pelucheuse qui le recouvre puis les laver. Ensuite les détailler en 4, bien retirer les petites feuilles qui restent à l'extrémité du fruit et le recouper en dés grossiers.
Mettre les morceaux dans un grand fait-tout (ici j'ai dû faire une cocotte à côté car je manquais de place) puis les couvrir d'eau mais attention à ne pas les noyer il faut mettre de l'eau uniquement à hauteur.
Amener jusqu'à frémissement puis laisser cuire à feux doux à couvert au minimum 45 min, quand les coings sont cuit leur chair devient rose et très tendre.

Filtrer les fruits et le jus obtenu à travers une passoire fine. La majorité des recettes s'arrête là, en foulant les fruits afin d'obtenir le jus qu'ils contiennent ; j'ai pour ma part trouvé qu'il y avait trop de pertes, j'ai donc laissé les fruits refroidir un peu et les ai passé petit à petit dans un torchon à tissage grossier en le tournant pour faire un pochon et filtrer le maximum de jus (déjà gélatineux, on voit que le coing est plein de pectine !).
Ensuite humidifier un torchon fin ou à défaut deux gazes dépliées et superposées puis placer sur la passoire fine nettoyée, filtrer une seconde fois louche par louche afin de retenir les petites impuretés et obtenir un jus clair.

Les étapes sont un peu longues, un peu sportives quand il s'agit de presser la chair des coings dans le torchon pour extraire le jus, mais ça en vaut la peine.
Avec 6 kg de fruits, j'ai récolté 3,440 L de jus !

Une fois le jus obtenu mesuré, ajouter le sucre ainsi que le jus de citron puis amener le jus à ébullition.
Placer une assiette au congélateur puis faire cuire ensuite jusqu'à ce qu'une goutte de gelée versée dans l'assiette se fige très rapidement, la gelée est cuite.
J'ai pris parti il y a quelques années de ne pas écumer mes confitures, à mesure de la cuisson l'écume se dissout, je trouve que cela fait trop de perte inutile mais pour la gelée c'est un peu obligatoire pour conserver sa limpidité.

Stérilisez les pots en les plongeant 10 min environ dans de l'eau bouillante puis les garder retournés sur un torchon propre.

Verser la gelée à la louche dans les pots, bien nettoyer les bords (avec un sopalin humide pour éviter les peluches), fermer et retourner afin que le vide d'air se fasse et stérilise ainsi vos pots.



dimanche 13 octobre 2013

Soupe aux cheveux d'ange, boulettes de veau et légumes


Une soupe généreuse et pleine de saveurs pour ce dimanche soir ! Idéale pour un repas complet en duo ou alors en entrée à 4.

Ingrédients (2 à 4 personnes) :

Boulettes
- 300 g de veau
- 1 oeuf
- 2 c. à s. de chapelure
- 1 gousse d'ail
- 1 c. à s. de persil ciselé
- 3 c. à s. de coriandre ciselée
- 1/2 c. à c. de Ras-el-hanout

Soupe
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1/2 c. à c. de paprika
- 1/2 c. à c. de gingembre moulu
- 1/3 de courgette
- 1 petite carotte
- environ 80 de potiron
- 1 tablette de bouillon de poule dégraissé
- 1 L d'eau
- 60 g de cheveux d'ange
- 1 c. à s. de concentré de tomate
- 1 c. à s. de coriandre ciselée




Préparation des boulettes de veau 
Réunir les ingrédients puis les mixer ensemble, former ensuite des petites boulettes entre les mains. Les faire dorer dans une grande poêle avec un peu d'huile d'olive, réserver.


Préparation de la soupe
Éplucher les légumes, ciseler l'oignon, écraser la gousse d'ail puis tailler le potiron, la carotte et la courgette en grosse julienne (ou utilisez votre robot ménager avec une grille à gros trous pour gagner du temps, option que j'ai choisie).

Dans une casserole, faire revenir l'oignon et l'ail dans un peu d'huile d'olive, ajouter les épices puis laisser dorer 2-3 min.
Ajouter ensuite les légumes puis l'eau et la tablette de bouillon, faire cuire 25 min.

Ajouter le concentré de tomate, les cheveux d'ange ainsi que la coriandre puis poursuivre la cuisson 5 min.

Rectifier l'assaisonnement si nécessaire et servir bien chaud.

lundi 7 octobre 2013

Confiture de potiron à l'orange et aux épices


Depuis l'an passé ma mère plante des potirons et je tente d'inventer de multiples recettes afin de varier du classique velouté.
Il vous suffit de taper le mot clé "potiron" dans le moteur de recherche du blog afin de trouver les recettes sucrées et salées avec cet ingrédient.

La confiture de potiron est top pour les amateurs d'originalité, la saveur est surprenante et la texture proche de la crème de marron en étant moins compacte/lourde ... Il y a comme un arrière goût de châtaigne mêlé à l'orange et aux épices, un vrai délice qui fleure bon les fêtes de fin d'année qui arrivent à grands pas.
Je pense inclure cette confiture dans le panier gourmand que je préparerai pour offrir à noël.

Ingrédients (6 petits pots + 1 grand) :
- 1.3 kg de chair de potiron
- 2 oranges non traitées
- 600 g à 700 g de sucre et 100 g de sucre vanillé maison OU 700 g à 800 de sucre et une gousse de vanille grattée - dosez le sucre suivant si vous aimez très sucré ou non.
- 1 c. à c. de cannelle en poudre
- 1/2 c. à c. de 4 épices en poudre
- 1/2 c. à c. de gingembre en poudre

Peler, épépiner et détailler le potiron en petits dés grossiers, y ajouter le zestes râpé finement (j'ai pour ma part investi il y a quelques années dans une râpe micro-plane, c'est juste le top pour obtenir des zestes très fins sans une trace de blanc. C'est idéal également pour râper de la fève tonka, de la noix de muscade, etc.) ainsi que le jus, les sucres et les épices.

Une fois le sucre un peu fondu, transvaser le tout dans un bassin à confiture ou à défaut dans une fait-tout (mon cas) ; porter à ébullition pour réduire le feu au minimum et laisser cuire à feux très doux en remuant régulièrement pendant 45 min.
A mi-cuisson, mixer le tout au mixer plongeant.

Pendant la cuisson, stériliser les pots dans de l'eau bouillante et les réserver retournés sur un torchon propre.

Une fois la confiture cuite, la verser bouillante dans les pots, refermer immédiatement et retourner. La chaleur va faire "appel d'air" et empêcher que la confiture ne pourrisse ou s'oxyde dans les pots.

A déguster sur des tartines, de la brioche, pour fourrer un gâteau et pourquoi pas pour les amateurs de sucré-salé accompagner du foie gras ...

samedi 28 septembre 2013

L'extra moelleux au chocolat


Aujourd'hui un gâteau concocté pour le dessert avec 8 œufs ! En effet j'avais certains œufs près à périmer et comme je déteste jeter j'ai voulu tous les utiliser d'un coup.
Je ne livre en général pas de recettes qui ne sont pas de moi mais celle-ci est vraiment particulière car elle permet d'écouler pas mal d’œufs d'un coup tout en étant légère et gourmande.
Elle est visiblement issue d'un vieux journal féminin paru dans les années 70 et se faisait beaucoup dans les cuisines de nos mamans.


Ingrédients :
- 250 g de chocolat noir de bonne qualité
- 125 g de beurre
- 8 œufs
- 180 g de sucre 
- 50 g de farine
- sucre glace


Préchauffer le four à 210°C.

Tapisser un moule à charnière de papier cuisson uniquement au fond, beurrer généreusement les bords.

Couper le beurre en morceaux et le faire fondre au bain-marie avec le chocolat.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs puis fouetter ces dernier avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Y ajouter le chocolat au beurre et mélanger.

Battre les blancs d’œufs en neige très ferme puis y ajouter la préparation chocolatée tout en continuant de battre. Ajouter ensuite la farine en pluie par à coups puis verser la pâte dans le moule.

Enfourner pour 5 min, baisser le four à 150°C et poursuivre la cuisson 15 min.

Démouler le gâteau, le laisser refroidir et le saupoudrer de sucre glace.

lundi 23 septembre 2013

Pain au lait

 
Confectionné hier soir afin d'assurer le petit déjeuner de la semaine. Délicieux accompagné de miel ou de confiture.

Ingrédients :
- 20 cl de lait
- 3 c. à s. de fleur d'oranger
- 50 g de sucre 
- 2 œufs + 1 jaune pour la dorure
- 125 g de beurre mou
- 1 pincée de sel
- 500 g de farine T45
- 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
 
Mettre tous les ingrédients dans la cuve de la MAP dans l'ordre cité puis lancer le programme "pâte". 
 
Préchauffer le four à 40°C puis beurrer un moule à cake assez large.
 
A la fin du programme, dégazer la pâte puis la mettre dans le moule, l'enfourner pour 25 min afin qu'elle lève une seconde fois. 
 
A la fin de ce temps, sortir le pain et préchauffer le four à 180°C.

Délayer le jaune d’œuf avec un peu d'eau et badigeonner le pain et enfourner pour 40 min.

dimanche 22 septembre 2013

Tarte aux noix



Malgré le redoux j'ai décidé pour ce déjeuner dominical de célébrer l'automne avec une tarte aux noix très facile à faire.

Ingrédients :
- 1 rouleau de pâte brisée ou pâte sucrée maison
- 250 g de cerneaux de noix
- 220 g de sucre
- 100 g de beurre pommade
- 4 œufs
- 2 c. à s. de cassonade

Préchauffer le four à 210°C.

Foncez un moule à tarte avec la pâte et réserver au réfrigérateur.

Mixer finement les cerneaux de noix et le sucre.
Dans une jatte travailler le mélange obtenu avec le beurre pommade. Y ajouter les jaunes d’œufs et bien les mélanger.

Monter les blancs en neige ferme puis les ajouter délicatement à la préparation à l'aide d'une maryse en soulevant la masse.

Verser la préparation aux noix sur le fond de tarte, saupoudrer de cassonade puis enfourner pour 20 min.
Couvrir la tarte avec du papier aluminium puis poursuivre la cuisson 25 min.

A déguster tiède ou froide.


samedi 21 septembre 2013

Millionaire's shortbread (sablés au chocolat & caramel)


Délice incontournable de la cuisine écossaise, vous avez peut-être déjà succombé à la tentation dans vos supermarchés. On trouve en général ces sablés dans le rayon boulangerie-pâtisserie des GMS.
Le millionaire's shortbread soit littéralement le sablé du millionnaire est un shortbread écossais surmonté d'une couche de caramel onctueuse (fudge) et d'une fine couche de chocolat.

Beaucoup de personnes trouvent que ça ressemble à un Twix amélioré. Si vous êtes au régime courez, fuyez car cette gourmandise est très calorique et addictive !


Ingrédients (pour un plat d'environ 21x21 cm) :

Sablé
- 60 g de sucre
- 120 g de beurre mou
- 180 g de farine T55

Fudge
- 100 g de beurre doux (1/2 sel si vous préférez le caramel au beurre salé)
- 100 g de sucre en poudre
- 2 c. à s. de miel ou sirop d'érable
- 1 boîte de lait concentré sucré

- 150 g de chocolat de couverture noir


Préchauffer le four à 180°C.

Préparation du sablé

Réunir les ingrédients du sablé dans le bol du robot puis lancer à petite vitesse dans trop travailler. Répartir la pâte au fond d'un moule carré ou rectangulaire tapissé de papier cuisson. Piquer à la fourchette et enfourner pour 25 min.


Préparation du fudge
Dans une casserole, réunir le beurre, le sucre ainsi que le sirop d'érable OU le miel. Porter à ébullition et faire cuire à feu vif 3-4 min sans cesser de remuer. Attention, le mélange doit devenir couleur caramel mais pas trop foncé ou il serait trop amer.

Ajouter ensuite le lait concentré sucré en remuant (attention aux projections brûlantes !) puis poursuivre la cuisson  à feux doux pendant 8 min environ. Le mélange va épaissir.

Verser le fudge sur le sablé et remuer doucement le plat afin de le répartir uniformément. Laisser refroidir au minimum 1h au réfrigérateur.

Pour finir, faire fondre le chocolat au bain-marie puis le verser sur la couche de caramel, remuer doucement le plat afin de bien le répartir. Replacer au réfrigérateur.

Une fois le chocolat refroidi, détailler en petits carrés et bon courage pour ne pas tout dévorer d'un coup ;)


dimanche 15 septembre 2013

Le pudding des chocovores


Aujourd'hui une réadaptation de ma recette de pudding chocolat & orange d'il y a 2 ans dans une version adaptée à la quantité de pain qui me restait et intense en chocolat.

Le pudding aussi joliment appelé "diplomate" en boulangerie (et oui ça a quand même plus d'allure que "pudding" qui fait en prime de suite penser à ce qui en est la base soit les viennoiseries et le pain rassis !) est vraiment idéal pour ne pas jeter le pain trop dur, je n'aime pas gâcher.

Cela fonctionne avec tous les types de pains hormis bien entendu ceux salés comme fourrés aux lardons, olive, etc. Par contre la recette peut tout à fait être adaptée version salée !
Si vous avez des restes de viennoiseries ou brioche, cela fonctionne aussi mais il faut penser à diminuer un peu le sucre de la recette.

Certains sont adeptes des morceaux de pain grossiers pas tous imbibés pour créer un contraste, pour ma part je préfère vraiment le fondant donc je laisse bien mon pain s'imbiber et je le mixe carrément au mixer plongeant.
A vous de faire comme il vous sied suivant le résultat désiré.

Ingrédients :
- 250 g de pain rassi
- 50 cl de lait
- 100 g de chocolat noir intense (de chez Valrona pour moi)
- 130 g de sucre en poudre
- 3 oeufs
- 2 c. à s. de whisky


Préchauffer le four à 180°C.

Faire chauffer le lait avec le chocolat jusqu'à ce que je ce dernier soit fondu.
Couper le pain en morceaux grossiers et les réunir dans une jatte. Ajouter le sucre puis verser le lait chocolaté. Laisser le pain s'imbiber en mélangeant de temps en temps puis mixer le tout au mixer plongeant.
Ajouter les œufs ainsi que le whisky.

Verser la pâte obtenue dans un moule à manqué préalablement recouvert de papier cuisson et enfourner pour 30 min.

Laisser refroidir avant de démouler.

dimanche 8 septembre 2013

Bisque de gambas ou crevettes


Dans la famille nous sommes très friands de gambas et de crevettes, l'été grillées au barbecue, à la période des fêtes avec du citron et du beurre, etc.
A chaque fois en voyant la montagne de carapaces qui part à la poubelle, on se dit que c'est du gâchis car on pourrait en faire de la soupe. 
Hier gambas au barbecue pour l'anniversaire de ma filleule, enième conversation sur la soupe avec les "déchets", défi lancé par mon frère que j'ai bien entendu accepter de relever. 

Ingrédients (2/4 personnes suivant si servi en plat ou entrée)  :
- environ 400 g de carapaces et têtes de gambas ou crevettes
- 1 très grosse carotte ou 2 petites
- 1 gros oignon
- 1 belle gousse d'ail
- 20 cl de vin blanc
- 1 feuille de laurier
- 70 g de concentré de tomate
- sel, poivre, huile d'olive
- 120 cl d'eau
- 45 g de beurre
- 45 g de farine
- 20 cl de crème liquide


Peler et tailler les carottes en rondelles, peler et émincer l'oignon ; peler, dégermer et écraser la gousse d'ail.

Dans un fait-tout, faire chauffer un peu d'huile d'olive et y faire revenir l'oignon, l'ail écrasé ainsi que les carottes en rondelles.
Une fois l'oignon translucides, augmenter le feu puis ajouter les têtes et carapaces de crevettes, faire revenir 5 min à feu vif sans cesser de remuer.
Ajouter le vin blanc ainsi que le concentré de tomate, bien mélanger et laisser cuire 5 min. Mouiller avec l'eau, ajouter la feuille de laurier, saler et poivrer. 
Porter à ébullition puis couvrir et baisser le feu puis poursuivre la cuisson 30 min.

Passer le tout longuement au blender puis dans un chinois afin d'ôter tous les petits morceaux.

Laver le fait-tout puis y faire fondre le beurre, ajouter la farine en un coup et cuire un instant, on obtient ainsi un roux blond. 
Verser le bouillon louche par louche sans cesser de remuer. Ajouter ensuite la crème liquide et rectifier l'assaisonnement si besoin.
Déguster bien chaud avec éventuellement une sauce rouille et des croûtons à l'ail.


Cake à la banane



Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais à la maison à chaque fois que l'on achète des bananes c'est la même chanson : je les aime pas trop mûres donc je les mange quand la peau est encore bien jaune, pour ma pause de 10h au bureau ou en dessert le soir. Mon compagnon les adore tigrées donc il termine en général la main sauf que parfois ... Et bien il en reste 1 ou 2 et carrément plus que mûres ! La peau est bien noire mais elle ne sont pas pourries.

J'ai bien une recette de muffins à la banane mais cette fois j'avais envie d'innover pour utiliser les deux bananes à la peau bien noires qui étaient abandonnées dans le fruitier.
J'ai donc décidé de me lancer dans un mix de 2 cakes à la banane américains, la version aux noix (souvent pécan mais je n'avais que des noix de Grenoble) et au chocolat. Ma version est donc extra gourmande avec noix ET chocolat ! Je l'ai choisi noir car mon compagnon tolère mal le chocolat au lait mais libre à vous d'utiliser celui que vous préférez.

Ingrédients :
- 2 bananes extra mûres (peau noire pour moi)
- 100 de cassonade + 20 g de sucre vanillé maison OU 120 de cassonade + 1 sachet de sucre vanillé OU 120 de cassonade + 1 gousse de vanille fendue et grattée
- 30 g de sirop d'érable
- 2 oeufs
- 3 c. à s. de crème liquide entière
- 85 g de beurre
- 200 g de farine
- 50 g de maïzena
- 1 sachet de levure chimique
- 70 g de noix ou noix de pécan
- 70 g de chocolat noir, lait, blanc ou même praliné

Préchauffer le four à 180°C.

Dans une jatte écraser les bananes à la fourchette. Ajouter les sucres, la vanille, le sirop d'érable, les œufs ainsi que la crème puis bien mélanger le tout, réserver.

Faire fondre le beurre.
Concasser les noix et le chocolat en grosses pépites.

Dans une autre jatte, mélanger la farine, la maïzena ainsi que la levure, bien mélanger puis verser dans les bananes, mélanger.

Ajouter le beurre fondu, une fois le mélange homogène ajouter les noix et le chocolat, mélanger de nouveau puis verser dans un moule à cake préalablement beurré et fariné ou tapissé de papier sulfurisé.

Enfourner pour 45 min.

Laisser refroidir avant de démouler et déguster.

dimanche 1 septembre 2013

Salade au camembert pané & vinaigrette au miel

Inspirée d'un repas de belle-maman cet été, une entrée légère et goûteuse pour mon diner de ce soir.


Ingrédients (4 personnes) :
- 1 camembert au lait cru
- mesclun ou salade de votre choix
- 1 oeuf
- 30 g chapelure + 30 g de noix hachées

Vinaigrette au miel 
- 2 c. à c. de moutarde
- 5 cl de vinaigre balsamique
- 5 cl d'huile d'olive
- 2 c. à c. de miel
- sel, poivre


Quelques heures avant le repas - Préparation du camembert 
Couper le camembert (préalablement conservé au réfrigérateur) en 4.

Mélanger la chapelure et les noix hachées finement et verser sur une assiette. Battre un œuf dans un bol.
Passer chaque morceau de camembert dans l’œuf battu en veillant à ne pas oublier un seul côté, passer ensuite chaque morceau de camembert dans le mélange chapelure+noix. 
Déposer dans une mini cocotte ou fabriquer une petite coupelle en aluminium (la cuisson ne se fait pas à l'étouffée mais le système permet que ça ne coule pas partout).
Réserver les morceaux de camembert panés hors du réfrigérateur jusqu'à la cuisson.


Préparation de la vinaigrette au miel
Mélanger le vinaigre ainsi que la moutarde, une fois la préparation homogène, ajouter l'huile d'olive peu à peu puis enfin le miel. Assaisonner à convenance et réserver au réfrigérateur jusqu'au service.


Juste avant de passer à table - Cuisson & dressage
Préchauffer le four à 210°C.

Répartir le mesclun dans 4 assiettes (assez grandes pour accueillir la salade et le récipient contenant le camembert rôti) en laissant assez de place pour le camembert.
Enfourner les morceaux de camembert pour 10 min. Vérifier que la panure soit bien dorée, si besoin poursuivre la cuisson quelques instants.
Placer un morceau de camembert (toujours dans son récipient) sur chaque assiette. Au choix servir la vinaigrette à part ou directement sur chaque assiette.

samedi 31 août 2013

Panna cotta exotique


Envie d'un dessert léger pour le diner de ce soir et je sais que l'exotisme sera apprécié. J'ai donc profité des restes d'un délicieux ananas victoria pour concocter ce dessert.


Ingrédients (4 personnes ) :
- 20 cl de lait de coco
- 25 cl de crème liquide
- 50 de cassonade + 1 gousse de vanille OU 25 g de cassonade + 25 g de sucre vanillé maison
- 3 feuilles de gélatine ou 2 g d'agar-agar
- 4 tranches d'ananas victoria
- 1 flacon de coulis mangue-passion

Si vous utilisez de la gélatine, faire tremper les feuilles dans l'eau froide pour les ramollir.

Réunir les laits ainsi que le(s) sucre(s) dans une casserole (avec éventuellement la gousse de vanille grattée suivant l'option choisie) puis faire chauffer le tout (jusqu'à ébullition si vous utilisez de l'agar-agar, avant ébullition si vous utilisez de la gélatine).

  • Version gélatine : presser les feuilles de gélatine puis les faire fondre dans le liquide chaud (mais pas trop) hors du feu.
  • Version agar-agar : une fois le mélange à ébullition, ajouter l'agar-agar, bien mélanger et porter de nouveau à ébullition.

Découper chaque tranche d'ananas en brunoise et les mettre au fond de chaque verrine (1 tranche/verrine).
Répartir la préparation dans 4 grandes verrines, laisser refroidir à température ambiante puis placer au réfrigérateur au moins 4h. Verser sur la panna cotta jusqu'à 1 cm de coulis mangue/passion (disponible au rayon des ingrédients pour pâtisserie des GMS) puis replacer au réfrigérateur jusqu'au service.

Étant donné que j'ai fait des speculoos maison hier et que les épices se marient très bien aux fruits exotiques, ils accompagneront ce dessert.

vendredi 30 août 2013

Speculoos 2013


Il y a quelques années j'avais essayé de reproduire ce délicieux biscuit croquant et parfumé car j'en suis une grande adepte, ancienne recette ici.
Je dois avouer que j'étais gustativement satisfaite mais que je trouvais mes biscuits un peu mou. Étant encore à la maison pour une dernière semaine de vacances j'ai décidé de réitérer en modifiant quelque peu ma recette.
C'est ma troisième fournée, je suis vraiment satisfaite !!!

Vous verrez que dans ma recette je me contente de faire deux "boudins" avec ma pâte et de les trancher, c'est la méthode rapide, si vous avez le temps vous pouvez bien entendu étaler la pâte puis y découper des rectangles ou encore des formes à l'emporte-pièce.


Ingrédients :
- 250 g de farine
- 175 g de vergeoise brune ou à défaut de cassonade
- 175 g de beurre
- 1 œuf
- 1 c. à c. de levure chimique
- 1 c. à s. de cannelle en poudre
- 1 c. à c. de 4 épices

Verser les ingrédients dans le bol de votre robot, puis enclencher à vitesse minimum pour sabler la pâte.
Une fois celle-ci homogène, former deux boules et deux boudins avec ces dernières, laisser sur la planche à découper et placer cette dernière au réfrigérateur pendant 2h ou filmer les boudins puis les placer au frais.

Préchauffer le four à 180°C.
 

Découper les boudins de pâte en tranches puis les disposer sur deux plaques recouvertes de papier cuisson.
Enfourner pour 7 min puis intervertir les plaques et poursuivre la cuisson 6 min.


Les biscuits sont mous à la sortie du four, c'est tout à fait normal, ils vont durcir en refroidissant. Conserver dans une boîte en fer.

jeudi 29 août 2013

Perles du Japon vanillées


Aujourd'hui je teste les perles du Japon, totalement méconnues pour moi. Je testerai sans doute dans les potages à l'avenir mais j'ai commencé par un dessert dans l'esprit du riz ou de la semoule au lait.


Ingrédients (4 personnes) :
- 1 litre de lait
- 100 g de sucre + 1 gousse de vanille OU 50 g de sucre + 50 g de sucre vanillé maison
- 100 g de perles du Japon

Verser le lait dans une casserole, fendre la gousse de vanille en deux et l'ajouter au lait ou ajouter simplement le sucre vanillé maison selon l'option choisie.

Porter à ébullition puis verser les perles du Japon en pluie tout en remuant. Baisser le feu et faire cuire à couvert à feu doux 15 min en remuant de temps en temps afin que les perles du Japon de s'amalgament pas.
Les perles sont cuites lorsqu'elles sont translucides.

Retirer la gousse de vanille puis verser dans des ramequins, laisser prendre à température ambiante et placer ensuite au réfrigérateur si vous préférez ce genre de desserts bien frais.

mercredi 28 août 2013

Sauce tomate maison




Retour hier de chez mes parents avec près de 9 kg de tomates. J'ai farci les plus grosses afin de les congeler et avoir ainsi de repas déjà prêts pour les soirs de semaine.
J'en ai congelées telles quelles car ma mère n'a plus de place dans son congélateur et les fais au four en hiver avec de l'huile d'olive et du thym et puis j'en ai profité pour faire de la sauce tomate maison.

Ingrédients :
- 5 kg de tomates bien mûres
- 1 kg d'oignons
- 6 belles gousses d'ail


Tout d'abord remplir un fait-tout à moitié d'eau et la porter à ébullition. Enlever le pédoncule des tomates avec la pointe d'un couteau puis tailler une croix de l'autre côté.
Y plonger les tomates kg par kg et compter jusque 20, les sortir avec une écumoire et enlever la peau qui partira facilement.
Tailler les tomates en dés grossiers dans une jatte, réserver.

Eplucher les oignons et les gousses d'ail, dégermer ces dernières. Les émincer ou comme moi les tailler grossièrement et les passer au robot ménager pour les hacher.

Laver le fait-tout et le sécher. Y faire chauffer un fond d'huile d'olive. Y faire suer les oignons et l'ail puis ajouter les tomates.

Faire cuire à feu doux pendant 2h. Mixer la sauce puis remettre sur le feu à petits bouillons pendant 30 min.

Contrairement à d'autres recettes, je n'enlève pas les pépins car je trouve que cette opération engage une trop grosse perte de chair de tomates.
J'ai choisi de ne mettre aucune herbe dans ma sauce afin d'être libre de son utilisation ultérieure, l'herbe sera mise durant l'élaboration de la recette.

Pour conserver la sauce, deux méthodes s'offrent à vous. Soit la verser bouillante dans des pots stérilisés, fermer le couvercle et les retourner. La chaleur va créer un vide d'air qui permettra aux pots de se conserver mais n'ayant jamais procéder ainsi hormis pour mes confitures j'ignore quelle est leur durée de conservation.
Seconde méthode qui est celle que j'adopte (hormis pour un pot que je réserve afin de faire un gratin d'aubergines demain). Laisser refroidir la sauce puis la répartir dans des sacs congélation et la congeler.

Velouté de courgettes à la feta et au basilic



La météo est automnale depuis quelques temps en Essonne et comme nous avons eu un déjeuner copieux hier midi et que j'avais de belles courgettes du jardin de chez mes parents, j'ai décidé de nous faire un velouté pour un diner léger.

Ingrédients (4/5 personnes):
- 4 belles courgettes
- 150 g de feta
- 2 gros oignons
- 2 belles gousses d'ail
- 1 bouillon de cube de volaille dégraissé
- 1 petit bouquet de basilic
- 10 cl de crème liquide

Laver et couper les courgettes en morceaux grossiers.

Dans une casserole, faire revenir les oignons et l'ail dans un peu d'huile d'olive, ajouter les morceaux de courgettes puis couvrir d'eau.
Émietter la feta, ajouter le cube. Faire cuire à couvert environ 40 min ou jusqu'à ce que les courgettes soient tendres.

Une fois les légumes cuits, les mixer à l'aide d'un mixer plongeant ou dans un blender avec uniquement la moitié du liquide et la crème. Ajouter du bouillon de cuisson peu à peu jusqu'à la texture désirée (pour ma part j'aime les veloutés onctueux et pas trop liquides).

Remettre le tout dans la casserole en y ajoutant le basilic ciseler puis faire chauffer 5 min environ avant de servir immédiatement.

mardi 20 août 2013

Tendresse au chocolat


Aujourd'hui une recette chocolatée pour accompagner le thé du soir. Je l'ai chinée chez Mercotte qui l'a elle-même reprise d'un livre avec quelques modifications, je l'ai également un peu modifiée en remplaçant une partie du sucre par du miel pour plus de moelleux.
J'ai pour ma part utilisé du chocolat noir extra Valhrona.
Ingrédients:
- 4 oeufs
- 100 g de sucre
- 30 g de miel 
- 190 g de poudre d'amandes
-  100 g de beurre
- 35 g de farine
- 70 g de chocolat noir de qualité à 65 % minimum

Préchauffer le four à 165°C.

Faire fondre le beurre, réserver.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.
Dans une jatte, battre les œufs, le sucre, le mien ainsi que la poudre d'amandes. Ajouter le beurre fondu un peu refroidit tout en remuant, ajouter la farine en un coup, puis une fois le mélange homogène, ajouter le chocolat fondu.

Verser dans un moule assez étroit mais haut afin d'obtenir un gâteau assez épais et moelleux, j'ai pour ma part utilisé mon moule  à soufflé que j'ai tapissé de papier cuisson.

Enfourner pour 45 min.
Laisser refroidir avant de démouler.

samedi 20 juillet 2013

Panna cotta coco & coulis de framboises


Recette issue d'une insomnie ! Et oui quand certains bouquinent, d'autres cuisinent ! Après avoir passé le temps en surfant sur la toile, en réalisant un joli nail art sur mes ongles ... 

Le sommeil étant toujours aux abonnés absents j'ai décidé de préparer un dessert simple et léger pour clôturer la pizza bonne franquette prévue avec des amies demain soir après notre après-midi à la base de loisir d’Étampes.
J'ai donc ouvert mon placard, trouvé du lait de coco, du coulis de framboises acheté en dépannage qui traînait là depuis un moment, hop l'idée à vite germé dans ma tête.


Ingrédients (4 personnes ) :
- 20 cl de lait de coco
- 25 cl de crème liquide
- 50 de cassonade + 1 gousse de vanille OU 25 g de cassonade + 25 g de sucre vanillé maison
- 3 feuilles de gélatine ou 2 g d'agar-agar
- 1 flacon de coulis de framboise

Si vous utilisez de la gélatine, faire tremper les feuilles dans l'eau froide pour les ramollir.

Réunir les laits ainsi que le(s) sucre(s) dans une casserole (avec éventuellement la gousse de vanille grattée suivant l'option choisie) puis faire chauffer le tout (jusqu'à ébullition si vous utilisez de l'agar-agar, avant ébullition si vous utilisez de la gélatine).

  • Version gélatine : presser les feuilles de gélatine puis les faire fondre dans le liquide chaud (mais pas trop) hors du feu.
  • Version agar-agar : une fois le mélange à ébullition, ajouter l'agar-agar, bien mélanger et porter de nouveau à ébullition.

Répartir la préparation dans 4 grandes verrines, laisser refroidir à température ambiante puis placer au réfrigérateur au moins 4h. Verser sur la panna cotta jusqu'à 1 cm de coulis de framboise puis replacer au réfrigérateur jusqu'au service.

mercredi 17 juillet 2013

Terrine de poulet à la courgette et au basilic


Les températures sont enfin estivales avec 30°C en moyenne en région parisienne, du coup j'ai envie de manger léger et frais alors je me suis remise aux terrines.

Ingrédients (4/8 personnes selon qu'elle soit servie en entrée ou en plat) :
- 1 kg de blanc de poulet
- 3 tranches de jambon blanc
- 5 œufs
- 40 cl de crème liquide
- 3 gousses d'ail
- 1 courgette
- 1 petit bouquet de basilic
- sel, poivre



Préchauffer le four à 180°C.


Détailler les blancs de poulet et les tranches de jambon en morceaux grossiers.

Laver la courgette puis la râper à l'aide d'un robot, bien presser entre ses doigts la courgette râpée pour retirer le maximum de liquide puis réserver.

Dans le bol du robot, mixer le jambon ainsi que le poulet avec les œufs, la crème ainsi que les gousses d'ail dégermées.

Transvaser dans une jatte, assaisonner à convenance puis ajouter la courgette râpée ainsi que le basilic ciselé.

Tapisser un moule à cake de papier cuisson, y verser la préparation et enfourner pour 45 min.

Si toutefois vous aviez un peu de préparation en surplus, ne pas hésiter à la faire cuire dans des mini moules de votre choix, vous pourriez congeler ces minis terrines une fois refroidies et vous en resservir à l'occasion.

Laisser refroidir à température ambiante pour réserver au réfrigérateur (minimum 4h) jusqu'au service. Accompagner d'une salade verte, d'un coulis de tomate froid ou encore d'une sauce à base de fromage blanc, ail et basilic.

dimanche 7 juillet 2013

Clafoutis aux cerises


L'été semble enfin (il était temps !) installé en région parisienne, avec lui les fruits de saison ont enfin la part belle et j'ai récupéré ce jour des cerises du jardin de voisins de mes parents vraiment très mûres, j'ai donc décidé d'en faire un clafoutis, classique mais tellement bon !

Pour ma part le clafoutis aux cerises c'est forcément AVEC les noyaux, ça apporte bien plus de saveurs.


Ingrédients (6 personnes) :
- 650 g de cerises environ
- 4 œufs
- 110 g de sucre en poudre + 40 g de sucre vanillé maison OU 150 de sucre en poudre + 1 gousse de vanille
- 70 g de farine T45
- 1 pincée de sel
- 20 cl de lait
- 20 cl de crème liquide
- 1 bouchon de rhum
- 20 g de beurre + 1 c. à s. pour le plat à gratin

Préchauffer le four à 200°C.

Laver les cerises si besoin puis les équeuter. Réserver.

Battre les œufs avec les sucres (si vous utilisez une gousse de vanille, la fendre en deux, récupérer les graines et les ajouter au sucre).
Ajouter la farine en un coup, continuer de battre. Ajouter la pincée de sel puis le lait, battre de nouveau et ajouter la crème liquide et enfin le rhum. Bien mélanger le tout.

Beurrer un plat à gratin puis saupoudrer le fond et les parois de sucre en poudre comme vous le feriez avec de la farine pour un autre gâteau.

Placer les cerises au fond du plat puis verser la pâte par-dessus.

Enfourner pour 40 min et déguster tiède.

Ne surtout pas conserver le clafoutis au réfrigérateur !

vendredi 24 mai 2013

Cinamon rolls


Aujourd'hui une recette que j'avais découverte dans un article du magazine culinaire "Saveurs" dédié à la suède sous le nom de Kanelbullar, je m'étais dit qu'il faudrait que je tente à l'occasion puis ça m'est sorti de l'esprit.

En discutant "cannelle" avec une amie autour de ma tarte aux pommes de samedi passé, elle m'a raconté avoir goûté ces merveilles qui étaient à tomber en m'indiquant que la recette américaine avait été utilisée.

Je suis une grande adepte de cannelle, un peu moins de la richesse des pâtisseries US, j'ai donc fouiné sur la toile afin de faire un mix personnel entre les différentes recettes proposées pour obtenir des cinamon rolls plus adapté à mon palais européen. Après un test avec une pâte à brioche ni filante ni fondante, j'ai réitéré avec la pâte que je fais pour un chinois.

Hors de question pour moi d'opter pour un glaçage car je n'aime pas vraiment ça, selon moi  ils n'apportent pas vraiment grand chose au niveau gustatif hormis un trop plein de sucre  !

C'est le même principe que pour le chinois (ma recette ICI), on prépare la pâte à brioche que l'on étale afin de la garnir du fourrage. On roule la pâte du côté le plus long afin d'obtenir un boudin que l'on découpe ensuite en tronçons. La différence est qu'on ne colle pas trop les morceaux étant donné que le but ici et d'obtenir des viennoiseries individuelles.



Ingrédients (12 cinamon rolls) :

Pâte (faite en machine à pain pour moi mais peut être confectionnée à la main)
- 20 cl de lait
-  2 œufs
- 100 g de sucre
- 1,5 c. à c. de sel
- 100 g de beurre à température ambiante
- 500 g de farine T45
- 40 g de levure fraîche ou 2 sachets de levure de boulanger déshydratée



Garniture à la cannelle
- 70 g de beurre à température ambiante
-  220 g de cassonade
- 15 g de cannelle en poudre



Placer les ingrédients dans la cuve dans l'ordre cité puis lancer le programme "pâte" de votre machine à pain.
A la fin de ce dernier, étaler la pâte sur un plan de travail fariné.


Préchauffer le four à 35-40°C (T°C minimum de votre four)


Mélanger la cassonade et la cannelle. Badigeonner la pâte de beurre mou sur toute la surface à l'aide d'un pinceau puis y répartir le mélange cassonade-cannelle.

Rouler la pâte sur la partie la plus longue afin d'obtenir un boudin puis découper des tronçons d'environ 5 cm d'épaisseur.

Les placer dans un plat allant au four ou une plaque en veillant à ne pas les coller. Laisser lever 30 min dans le four.


Sortir les cinamon rolls du four puis le préchauffer  à 180°C.
Enfourner ensuite pour 12 min. A la sortie du four, les laisser reposer dans le plat minimum 10 min avant de les décoller les uns des autres et de les déguster tièdes de préférence.



Bon appétit les gourmands :D






Variante aux pommes : peler, épépiner et couper en petits dès deux grosses pommes ou 3 petites, puis les faire cuire à la casserole antiadhésive sans matière grasse jusqu'à ce qu'elles soient tendre. Les répartir sur le mélange cassonade-cannelle, puis continuer comme sur la recette de base.

Variante aux raisins secs : faire gonfler 100 g de raisins secs dans du rhum. Les répartir sur le mélange cassonade-cannelle, puis continuer comme sur la recette de base

jeudi 16 mai 2013

Sauté de veau marengo



Un grand classique ! Mais la cuisine c'est partager avant tout, que les recettes soient simples ou compliquées, originales ou de terroir.


Ingrédients (4 personnes) :
- environ 1 kg de sauté de veau
- 2 gros oignons
- 2 gousses d'ail
- 2 carottes
- 200 g de champignons de Paris
- 1 boîte de tomates en dés pelées au jus
- 15 cl de vin blanc
- 2 c. à s. de farine
- 1 c. à s. de fond de veau déshydraté
- sel, poivre, persil, huile d'olive, beurre, laurier, thym


Parer la viande et la dégraisser si nécessaire, tailler en morceaux.

Dans une cocotte, saisir la viande dans peu d'huile d'olive en la retournant pour qu'elle dore bien sur toutes les faces.

Ciseler les oignons, hacher les gousses d'ails. Peler les carottes puis les détailler en tronçons. 

Singer la viande (càd la saupoudrer des 2 c. à s. de farine), bien remuer en laissant cuire 5 min puis ajouter les oignons, l'ail ainsi que les carottes. Mouiller avec le vin blanc, bien décoller les sucs au fond de la cocotte à l'aide d'une cuillère en bois. Ajouter les tomates pelées ainsi que le fond de veau, une branche de thym, une feuille de laurier, saler et poivrer avec parcimonie.
Couvrir et laisser cuire à feu doux minimum 1h30.

Nettoyer les champignons et les émincer, ciseler un peu de persil. Dans une casserole, faire fondre un morceau de beurre dans un peu d'huile d'olive et y faire cuire les champignons, saler, poivrer et ajouter le persil.
Verser le tout dans la cocotte de veau marengo.

Servir avec du riz, des pâtes fraîches ou encore des pommes vapeurs.