dimanche 29 juin 2014

Gajar ka halwa (Halwa de carottes)


Il y a quelques années je testais la recette du halwa indien à la semoule et j'avoue que la version à la carotte que j'avais eu le plaisir de goûter par des clientes indiennes quand je travaillais en réception d'hôtel m'était complètement sortie de la tête.

C'est en écrivant ma recette de dhal que je prépare aujourd'hui pour un déjeuner entre amis que ce souvenir m'est revenu, j'ai donc décidé de faire un repas 100% indien en le préparant également.

En France on n'utilise pas la carotte dans nos desserts pourtant ce légume sucré s'y prête à merveille, il n'y à qu'à voir le fameux carott cake très prisé des anglais ! J'adore aussi mais j'ai un gros souci avec le glaçage que je trouve bien souvent trop sucré et sans apport gustatif. Il faut dire qu'à l'époque de ma recette on n'avait pas encore de philadelphia en France, il faudrait que je teste à l'occasion car au moins on peut doser le sucre, ça n'est pas comme la glace royale.

Comme vous je pense, je n'ai pas de ghee (beurre clarifié indien) sous la main donc je le remplace simplement par du beurre fondu. Si vous avez envie de vous lancer dans la cuisine indienne, on peut faire son ghee maison en grandes quantités, il y a pas mal de recettes sur la toile.

Trêve de bavardages, passons à la recette de cette gourmandise du Penjab (nord de l'Inde) riche en saveurs. 


Ingrédients (4/6 personnes) :
- 500 g de carottes râpées
- 50 cl de lait
- 1 c. à c. de cannelle
- 4 gousses de cardamome
- 110 g de sucre
- 100 g de cassonade
- 2 c. à s. de raisins secs
- 2 c. à s. d'amandes effilées
- 2 c. à s. de pistaches et/ou noix de cajou non salées

Dans un wok ou un fait-tout, réunir les carottes ainsi que le lait, la cannelle et les gousses de cardamome écrasées (sans l'enveloppe) et faire cuire à feu doux.
Une fois la moitié du lait évaporée, ajouter les sucres ainsi que les raisins secs grossièrement coupés et poursuivre la cuisson jusqu'à évaporation du lait.

Dans une poêle, faire griller à sec les amandes effilées et les pistaches et/ou noix de cajou concassées.

Les ajouter à la préparation, bien mélanger.

Chemisier un petit plat carré ou rectangulaire (le mien est déjà trop grand, en Inde ce dessert est servi plus épais) avec une feuille de papier sulfurisé et y étaler la préparation en la répartissant bien.
Parsemer d'une poignée d'amandes effilées et laisser refroidir à température ambiante.

Détailler le gajar ka halwa en carrés ou rectangles.


Filet mignon de porc à l'indienne


Certes en inde tout le monde ne mange pas de porc et on en trouve d'ailleurs pas dans les restaurant indien, l'agneau et le poulet sont bien plus courants. Mais pour le déjeuné j'avais prévu du filet mignon sans savoir encore comment le préparer.

Quand je me suis rendue compte que je faisais du dahl et du Gajar ka halwa (Halwa de carottes), je me suis dit qu'il était dommage de ne pas concocter un repas 100% indien enfin ... 

Je n'avais pas un très bon souvenir de mon essai de poulet façon korma, impossible d'obtenir la sauce crémeuse des restaurants indiens.
Du coup pour cette recette j'ai adapté un peu en ajoutant de la crème liquide au yaourt et là j'ai enfin une vraie bonne sauce !

Ingrédients (4 personnes) :
- 1, 2 kg de filet mignon de porc
- 1 c. à c. de curcuma
- 1 c. à c. de cumin en poudre
- 1 c. à c. de garam masala
- 1/2 c. à c. de gingembre en poudre
- 2 gousses de cardamome
- 2 gros oignons
- 2-3 belles gousses d'ail
- 1 yaourt brassé
- 20 cl de crème liquide (serait encore mieux avec du lait de coco mais je n'en avais plus après ma préparation de dahl)
- 2 poignées de noix de coco râpée
- huile d'olive OU ghee, sel

Détailler le filet mignon en morceaux, y ajouter les épices ainsi que le yaourt. Bien mélanger et laisser mariner 30 minimum.

Faire chauffer de l'huile dans une sauteuse et y faire suer les oignons coupées en dés ainsi que l'ail écrasé.
Verser la viande et la faire dorer, ajouter ensuite la crème liquide OU le lait de coco puis faire cuire à feu doux environ 30 min.
Saler à convenance et ajouter la noix de coco râpée.

Parsemer de coriandre ciselée et servir avec du riz basmati.

Dahl


Aujourd'hui je vous présente une recette indienne, il s'agit du dahl fait à partir de lentilles corail. Si je n'ai pas précisé dans le titre de ma recette "Dahl de lentilles" comme on peut le voir un peu partout sur la toile c'est qu'en hindi dahl signifie lentilles, c'est le nom de ce plat dont la base sont les lentilles. 

J'ai des origines indiennes de par ma maman mais notre culture est clairement guadeloupéenne, en effet nos origines indiennes remontent aux grands-parents qui se sont très tôt expatriés aux Antilles.

Même si notre cuisine antillaise est clairement marquée par nos origines indiennes (il faut savoir qu'à la Guadeloupe il existe par exemple autant de recettes des plats traditionnels que de familles ! Déjà suivant les origines de chacuns - les indiens utilisent par exemple plutôt le massala que le curry, les africains font du dombré, etc. - et en plus de cela, je pense que c'est comme les plats traditionnels de chaque pays, chaque famille à sa recette spécifique) elle est très différente de la cuisine indienne pure.

Je n'ai jamais eu l'occasion de me rendre en Inde, c'est un projet que je garde dans un coin de ma tête car même si ces origines remontent un peu loin, je suis curieuse d'en apprendre plus.

Lié ou non à mes origines, j'adore la cuisine indienne ! Vous trouverez d'ailleurs sur le blog des recettes de halwa indien à la semoule, beignets d'aubergines, naans au fromage et de poulet façon korma mais ce dernier ne reflète vraiment pas ce que l'on goûte au restaurant ! 

D'ailleurs, je profite également de ce repas entre amis pour continuer dans ma lancée sur l'inde avec un halwa aux carottes.

Ingrédients (4 personnes) :
- 250 g de lentilles corail
- 2 tomates
- 1 gros oignon
- 2 belles gousse d'ail
- 1 c. à c. de graines de cumin
- 1 c. à s. de curcuma
- 1/2 c. à c. de cannelle
- 1/2 c. à c. de cumin en poudre
- 1/4 de c.à c. de garam masala
- 1 pointe de poudre de piment fort (ou plus selon le goût)
- 20 cl de lait de coco
- 30 g de noix de coco râpée non sucrée
- sel, huile d'olive, beurre OU ghee

Faire cuire les lentilles corail 15 min dans un grand volume d'eau, les égoutter et les conserver.

Tailler l'oignon et la tomates en petits dès, écraser les gousses d'ail.

Faire chauffer 3 c. à s. d'huile d'olive dans un wok ou une sauteuse et y faire revenir les graines de cumin, ajouter ensuite les tomates ainsi que l'oignon en dès. Faire cuire jusqu'à ce que l'oignon soit translucide tout en mouillant de temps en temps pour ne pas que la préparation accroche.

Ajouter ensuite les épices puis les lentilles égouttées, bien mélanger.

Verser le lait de coco et mélanger de nouveau. Saler puis ajouter la noix de coco râpée, mélanger.

Laisser cuire jusqu'à la consistance désirée, plus ou moins crémeuse. Servir immédiatement parsemé de quelques feuilles de coriandre ciselée.

lundi 16 juin 2014

Épis de maïs en papillotes


Ma moitié est un grand adepte des épis de maïs à croquer alors dès que j'en trouve je nous en prends une paire pour accompagner des grillades.
Comme nous n'avons qu'un barbecue électrique je les prépare au four mais cette recette est encore meilleure quand les papillotes sont placées sur la grille d'un barbecue classique voire dans la braise !

Ingrédients (prévoir 1 à 2 épis de maïs par personne) :
- épis de maïs
- sel, poivre
- beurre
- aluminium
- piques à brochette en bois

Préchauffer le four à 210°C.

Ôter les feuilles de chaque épis de maïs ainsi que les sortes de membranes qui peuvent rester collées dessus.
Le passer rapidement sous l'eau.

Afin d'assurer une bonne prise en main sans se brûler les doigts à la dégustation, couper un pique à brochette en deux et planter les morceaux à chaque extrémité des épis de maïs. Ce sera plus facile pour les attraper et croquer dedans !

Emballer chaque épis dans une feuille de papier aluminium en veillant à laisser les extrémités libres afin de laisser la vapeur s’échapper lors de la cuisson.

Enfourner pour 20 à 25 min.

Déguster chauds, badigeonnés de beurre avec un peu de sel et de poivre.

dimanche 15 juin 2014

Bavarois mangue-passion


Ce bavarois est une recette que j'avais envie de tester depuis un moment, je profite donc de l'occasion de la fête des pères pour m'y mettre, de plus ces saveurs sont tout à fait de saison.


Attention, recette à préparer la veille pour le lendemain !


Ingrédients (10/12 personnes) :

Fond
- 230 g de biscuits à la noix de coco
- 80 g de beurre

Bavarois mangue
- 3 à 4 mangues (800 g de chair + déco)
- 4 feuilles de gélatine
- 100 g de sucre
- 2 c. à s. de sucre vanillé maison ou 2 sachets
- 15 cl de crème fleurette

Bavarois fruits de la passion
 - 20 cl de jus de fruit de la passion (environ 10-12 fruits)
- 100 de sucre
- 2 c. à s. de sucre vanillé maison ou 2 sachets
- 4 feuilles de gélatine 1/2
- 30 cl de crème fleurette

Miroir mangue
- 150 g de coulis de mangue (fait pendant la préparation du bavarois mangue) OU à défaut 20 cl de pur jus de mangue
- 50 g de sucre
- 2 feuilles de gélatines


La veille :
Mettre un cul de poule au congélateur.



Le matin : Préparer le fond
Faire fondre le beurre à feu doux. Réduire les biscuits en miettes au robot puis y mélanger le beurre fondu.

Tapisser un moule à charnière de papier cuisson, verser les miettes de biscuits puis bien tasser. Réserver au réfrigérateur.



Le matin : Préparer le bavarois mangue

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

Peler les mangues à l'aide d'un économe ou d'un épluche-légumes bien aiguisé. Tailler la chair en dés grossiers, jeter les noyaux.

Dans le bol du blender, réunir les morceaux de mangue et les sucres puis mixer à pleine puissance jusqu'à ce que la préparation soit homogène. On obtient 900 g de coulis.
Réserver 150 g de coulis pour faire le miroir mangue.

Dans une casserole, faire chauffer une belle louche de coulis puis hors du feu y faire fondre la gélatine essorée. Mélanger au reste de coulis froid.

Sortir le cul de poule du congélateur, y verser la crème fleurette et la battre en chantilly très ferme. L'ajouter délicatement à la préparation au coulis de mangue.

Verser délicatement sur le fond de biscuits à la noix de coco et placer au réfrigérateur pour 4h minimum.

Remettre le cul de poule au congélateur.



L'après-midi : Préparer le bavarois fruits de la passion

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

Vider les fuits de la passion dans un chinois au dessus d'une jatte et presser bien afin de récupérer le max de jus possible.
En faire chauffer 1/3 avec le sucre (ainsi il sera bien dissout) sans le faire bouillir puis y faire fondre la gélatine essorer. Mélanger au reste de jus non chauffé.

Sortir le cul de poule du congélateur, y verser la crème fleurette et la battre en chantilly très ferme. L'ajouter délicatement au jus de passion sucré en soulevant la masse avec une spatule.
Verser doucement sur le bavarois mangue puis placer au réfrigérateur pour 4h minimum.



En soirée : Préparer le miroir mangue

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

Réunir le sucre et le coulis de mangue dans une casserole, à ébullition ôter du feu  puis laisser refroidir un peu et y faire fondre la gélatine.
Si vous utilisez du jus de mangue, ne pas ajouter de sucre.

Dés qu'il est bien refroidi mais pas figé, verser le miroir mangue sur le bavarois passion.

Réserver au réfrigérateur jusqu'au lendemain.




Le jour du service : Démouler le bavarois et le décorer

Avec une spatule, faire le tour du moule afin de bien décoller les bords du bavarois, ouvrir ensuite la charnière et retirer le tour.
Faire glisser le bavarois sur un plat de service en passant la spatule longue entre le fond et le papier cuisson.
Décorer à votre guise, j'ai pour ma part utilisé des roses en sucre et une plaque achetée en magasin ainsi que de la chantilly.

Replacer au réfrigérateur jusqu'au service.


lundi 9 juin 2014

Glace à la banane


Le printemps aura sans doute trop tardé alors l'été s'est installé à sa place durant quelques jours du moins. Forcément avec cette chaleur j'ai déjà remis la sorbetière en route il y a peu pour un test de glace à la fraise plutôt concluant donc je posterai la recette quand j'en ferai de nouveau.

J'avais laissé bien mûrir des bananes en vue d'en faire une glace à préparer nature ou à agrémenter de copeaux de chocolat noir, à vous de voir.

Ingrédients (3/4 L de glace) :
- 4 bananes très mûres
- 30 cl de lait
- 20 cl de crème liquide
- 20 g de sucre vanillé maison
- 60 g de sucre
-1 le jus d'un citron

Mixer tous les ingrédients au blender puis turbiner.. Le temps de turbinage dépend de votre machine mais aussi de la texture que vous préférez pour vos glaces. J'apprécie pour ma part la consistance glace à l'italienne donc je laisse turbiner 35-40 min.

Biscuits moelleux à la carotte


Avec les températures du moment faire un carott cake pour utiliser mes carottes en grand nombre qui font un peu la tête ne me disait pas trop. Par contre des petits biscuits pourquoi pas, avec le thé du soir ils sont toujours bienvenus.
J'ai donc fouiné un peu  sur le net pour me faire une idée des proportions et j'ai réussi grâce à nos amis de Québec où ce genre de biscuits semblent courant.

Pour info j'ai d'abord tenté de faire toute la recette à la main mais mélanger la pâte est assez difficile donc j'ai tout transvaser dans mon robot ménager, je pense qu'il est donc préférable de commencer directement dedans.

Ingrédients (environ 16 biscuits) :
- 245 g de farine T55 
- 1/2 sachet de levure chimique
- 80 g de carottes râpées
- 130 g de cassonade
- 80 g de beurre mou
- le jus d'une orange et son zeste
- 1 pincée de sel
- 1/2 c. à c. de cannelle
-1 œuf

- 80 g de noix de pécan

Préchauffer le four à 190°C.

Mettre les ingrédients dans l'ordre cité dans le bol du robot hormis les noix. Lancer le robot à vitesse minimale et arrêter dès que les ingrédients sont amalgamés.
Transvaser la pâte dans une jatte et y ajouter les noix de pécan grossièrement hachées.

Répartir des petits tas de pâte sur deux plaques et les enfourner 12 min en pensant à intervertir leur position à mi-cuisson.
Laisser refroidir avant de déguster.

Note : ne pas hésiter à ajouter des raisins secs à la recette ! Je pense la refaire avec en plus 50 g de raisins secs préalablement gonflés dans de l'eau chaude.