dimanche 22 novembre 2015

Gratin de pain perdu aux pommes


Une recette idéale pour terminer des pommes et du pain de campagne rassi le dimanche midi !

Ingrédients  :

  • 3/4 d'un petit campagne tranché
  • 7 à 8 pommes selon la grosseur
  • 180 g + 70 g de sucre
  • 1 c. à c. rase de cannelle (facultatif)
  • 720 cl de crème liquide
  • 3 œufs
  • beurre pour le plat

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger 70 g de sucre avec la cannelle.

Beurrer généreusement un plat à gratin. Tapisser le fond de tranches de pain de campagne.

Peler, épépiner et trancher les pommes et en répartir 2 couches sur les tranches de pain de campagne. Saupoudrer de la moitié du mélange sucre+cannelle.

Recouvrir de tranches de pain de campagne, puis répartir par dessus à nouveau 2 couches de tranches de pommes. Saupoudrer du reste du mélange sucre+cannelle.

Dans une jatte, mélanger les œufs, le sucre, la crème ainsi que le lait. Verser l'appareil uniformément dans le plat.

Enfourner pour 45 min.

mercredi 18 novembre 2015

Roulé au café


C'est sans surprise qu'à la maison nous suivons l'émission "Le meilleur pâtissier". Pour ne pas saliver toute la soirée devant ces gourmandises sans rien n'avoir à se mettre sous la dent, c'est devenu une tradition que je prépare un gâteau ou des biscuits ce jour là.

J'ai vu la semaine passée que les gâteaux roulés seront à l'honneur ce soir, j'ai donc décidé de m'y coller, après tout ce n'est ni plus ni moins qu'une bûche de noël en plus simple !

J'ai choisi de préparer un roulé au café avec de la crème mousseline (crème pâtissière montée au beurre) qui reste assez légère et pas écœurante. J'ai décidé de parfumer mon sirop pour puncher mon biscuit  avec de l'amaretto pour tenter de retrouver un peu le goût du tiramisu.

Ingrédients :


Crème mousseline au café
  • 2 jaunes d’œufs 
  • 75 g de sucre
  • 16 g de farine + 18 g de maïzena
  • 25 cl de lait 
  • 1 c. à s. de café soluble
  • 1 c. à c. d'extrait de café liquide
  • 100 g de beurre mou

Biscuit roulé
  • 5 œufs
  • 125 g de sucre
  • 75 g de farine
  • 50 g de maïzena
  • 1/2 sachet de levure chimique
Sirop
  • 10 cl d'eau
  • 50 g de sucre
  • 1 c. à s. d'amaretto
  • cacao amer

Préparation de la crème mousseline au café


Faire chauffer le lait dans une casserole puis y faire dissoudre le café soluble.

Dans une jatte, faire blanchir le sucre avec les jaunes d’œufs. Ajouter ensuite la farine ainsi que la maïzena et mélanger de nouveau.

Verser le lait  en plusieurs fois en mélangeant bien, ajouter ensuite l'extrait de café liquide.

Faire cuire à feu doux sans cesser de remuer jusqu'à ce que le mélange ait la consistance d'une crème pâtissière assez ferme.

Hors du feu, ajouter la moitié du beurre mou. Filmer au contact, laisser refroidir à température ambiante.

Travailler en pommade le reste du beurre.

Avec un robot pâtissier ou un fouet électrique, fouetter la crème pâtissière puis ajouter petit à petit le beurre pommade jusqu'à ce que tout soit bien mélangé et que la crème acquiert une consistance légère et onctueuse.
Réserver.

Préparation du sirop


Rassembler l'eau et le sucre dans une casserole, porter à ébullition. Ajouter l'amaretto et laisser refroidir.

Préparation du biscuit roulé


Préchauffer le four à 180°C.

Dans une jatte ou au robot pâtissier, fouetter  le sucre avec les jaunes d’œufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter ensuite la farine, la levure et la maïzena.

Une fois le mélange homogène, étaler la préparation sur une plaque tapissée de papier cuisson et enfourner 10 min. 

A la sortie du four, déposer le biscuit sur un torchon humide, imbiber toute sa surface de sirop à l'aide d'un pinceau, puis le rouler dans le torchon. Laisser poser minimum 10 min.

Dérouler ensuite le biscuit puis étaler 2/3 de la crème mousseline sur sa surface en veillant à laisser une petite marge de sécurité sur le bord extérieur (lorsqu'on roule un biscuit, la garniture à tendance à s'échapper un peu).

Rouler de nouveau le biscuit sur lui même puis étaler le reste de crème mousseline dessus. Saupoudrer de cacao amer.

lundi 16 novembre 2015

Barres de céréales abricots moelleux et amandes


Je m'étais promis de réitérer mon expérience de barres de céréales maison après ma recette "Caribou" inspirée des saveur du Canada.

J'ai simplement élaboré une recette sur la balance en mixant un peu au pif différents ingrédients. Pour former mes barres, j'ai utilisé mes moules à financiers ainsi qu'un emporte-pièce pour terminer car il me restait de la préparation après avoir rempli mes moules.

Ingrédients (15 barres) :

  • 180 g de flocons d'avoine
  • 55 g de riz soufflé au chocolat
  • 55 g d'amandes mondées hachées gros au couteau
  • 120 g d'abricots moelleux
  • 80 g de miel
  • 90 g de beurre
  • 100 g de cassonade
  • les zestes d'une orange bio

Préchauffer le four à 160°C.

Réunir le miel, la cassonade et le beurre dans une casserole puis faire fondre à feu doux, ajouter les zestes d'orange et réserver hors du feu.

Dans une jatte, mélanger les flocons d'avoine, le riz soufflé au chocolat ainsi que les amandes hachées grossièrement au couteau, les abricots taillés en morceaux.

Verser le contenu de la casserole sur le mélange fruits et céréales puis remuer jusqu'à ce que tout soit bien enrobé.

Mouler les barres de céréales dans des moules à financiers et/ou former des flapjack (terme anglais pour les galettes de céréales) à l'aide d'un emporte-pièce. 
Vous pouvez également étaler la préparation sur une plaque et la découper en barres à la sortie du four.
Dans tous les cas, penser à bien tasser !

Enfourner pour 25 min, puis laisser refroidir avant de démouler et déguster !

dimanche 15 novembre 2015

Cake aux pommes et à la cannelle


Pommes et cannelle, un duo qui fonctionne à coup sûr !

Je suis très friande de la pomme cuite et une véritable adepte de la cannelle, c'est donc tout naturellement que s'est porté mon choix sur cet accord pour utiliser quelques pommes.

Je suis assez restreinte au niveau pâtisserie en ce moment car le bouton pour régler le thermostat de mon four est HS.

Saviez-vous que la réussite de ce qu'on appelle "les gâteaux de voyage" alias cake, quatre-quart et compagnie réside dans la texture du beurre ? Il est impératif qu'il ne soit pas fondu mais pommade pour que le gâteau conserve bien son moelleux.

Ingrédients : 

  • 150 g de beurre pommade
  • 170 g de sucre
  • 3 œufs
  • 150 g de farine T45
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 3 pommes

Préchauffer le four à 180°C.

Au robot pâtissier ou à la main, travailler le beurre avec le sucre puis ajouter les œufs. Une fois le mélange homogène, ajouter la farine additionnée de levure, mélanger de nouveau et ajouter enfin la cannelle.

Peler et épépiner les pommes, les tailler en petits dés et les incorporer à la pâte.

Transvaser la pâte dans un moule à cake généreusement beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson. Enfourner pour 40 min.

Laisser refroidir avant de démouler et déguster.

vendredi 13 novembre 2015

Courge spaghetti façon carbonara


Je n'avais jamais essayé la courge spaghetti, je peux dire que c'est une découverte intéressante ! J'ai lu sur la toile lors de mes recherches sur la façon de la faire cuire, qu'il était courant de l’accommoder comme des spaghettis.

C'est top car on a vraiment la sensation de pâte al dente mais du coup le plat est moins calorique et permet de manger des légumes sans s'en rendre compte. Je recommande pour les parents d'enfants récalcitrants !

Les proportions sont pour ma courge qui avait la forme d'un ballon de rugby d'environ 25 cm de long.

Ingrédients (2-3 personnes) : 

  • 1 courge spaghetti
  • 40 cl de crème liquide
  • 150 de lardons fumés
  • 1 oignons ciselé
  • parmesan
  • sel, poivre

Plonger la courge crue dans un fait-tout rempli d'eau. Poser une assiette ou un panier avec un poids dessus afin qu'elle reste immergée.
Cuire environ 50 min à petit bouillon.

Couper ensuite la courge en deux dans le sens de la longueur, ôter les pépins à l'aide d'une cuillère à soupe. Puis, avec une fourchette, récupérer les filaments en grattant la chair.
Réserver.

Dans une sauteuse, faire revenir les lardons sans ajout de matière grasse. Faire ensuite blondir l'oignon puis ajouter la crème liquide.
Faire réduire la sauce, saler si nécessaire et poivrer.

Ajouter les spaghettis de courge à la sauce et servir immédiatement.

Roses des sables aux zestes d'orange


Les roses des sables sont d'une simplicité enfantine à faire ! Je pense pouvoir compter en années le temps durant lequel je n'en n'ai pas faites.

Comme nous sommes très friands du mélange chocolat-orange à la maison, j'ai décidé de leur ajouter une pointe d'originalité avec des zestes d'orange bio.

Ingrédients : 

  • 250 g de chocolat à pâtisser entre 60 et 70%
  • 125 g de beurre
  • 50 à 100 g de sucre glace (à doser selon l'intensité du chocolat choisi et le goût - je mets 50 g pour du chocolat à 66%)
  • 150 g de corn flakes natures
  • les zestes très fins d'une orange

Faire fondre le chocolat ainsi que le beurre au bain-marie. Ajouter ensuite le sucre glace - petite astuce pour ne plus dépenser des fortunes en sucre glace : mixer à vitesse maximale du sucre en poudre dans un blender - ainsi que les zestes d'orange et mélanger la préparation jusqu'à ce qu'elle soit lisse . 

Verser le mélange dans un autre récipient afin qu'il baisse un peu en température puis ajouter les corn flakes.
Remuer délicatement pour ne pas casser les pétales de céréales.
Une fois tous bien enrobés, faire des petits tas de préparations sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou dans caissettes en papier puis faire prendre au réfrigérateur.

Une fois les roses des sables prises, les conserver dans une boîte hermétique au frais.

dimanche 8 novembre 2015

Cake au potiron, à l'orange confite & épices douces





Chaque année à la même époque c'est la grosse saison des potirons chez nous avec les plantations de mes parents. Ce sera normalement la dernière année d'ailleurs.
J'avais déjà préparé un cake au potiron inspiré de mes muffins il y a deux ans pour le bureau, j'ai décidé d'en faire une nouvelle version cette année en râpant le potiron comme dans un carrot cake.

Il n'y a pas de beurre, le moelleux est apporté par le potiron râpé ainsi que la poudre d'amandes.

Ingrédients : 

  • 300 g de chair de potiron
  • 3 œufs
  • 155 g de cassonade
  • 160 g de poudre d'amandes
  • 100 g de farine T45
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de bicarbonate
  • 1 c. à c. bombée de cannelle
  • 1/2 c. à c. de gingembre moulu
  • les graines de 2 gousses de cardamome verte écrasées
  • 60 g d'écorces d'orange confite


Préparer idéalement la pâte dans un robot pâtissier équipé d'une feuille car avant l'incorporation des blancs elle est assez dense. Si vous la préparez à la main, optez pour une spatule plutôt qu'un fouet.

Préchauffer le four à 180°C.

Râper finement la chair de potiron, réserver. Battre les blancs d’œufs en neige, réserver. Hacher finement les écorces d'orange confite, réserver.

Dans une jatte ou le bol du robot, blanchir le sucre avec les jaunes d’œufs. Ajouter tout en continuant de mélanger ; le potiron, les épices, les écorces d'oranges confites puis la poudre d'amandes, la farine ainsi que le sel et le bicarbonate.
Une fois le mélange homogène, ajouter les blancs en neige en soulevant bien la masse à l'aide d'une maryse.

Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson et enfourner pour 45 min.

vendredi 6 novembre 2015

Biscuits à l'amande et fleur d'oranger


Peut être est-ce à cause de la grisaille, mais j'avais très envie de la douce saveur de la fleur d'oranger.  Je suis donc simplement partie sur ma gourmandise préférée, à savoir les petits biscuits.

Ingrédients (30 biscuits environ) :

  • 130 g de beurre à température ambiante
  • 170 g de sucre
  • 250 g de farine T55
  • 80 g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 5 c. à s. d'eau de fleur d'oranger

Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Mélanger tous les éléments secs avec le beurre, puis une fois le mélange bien sablé, ajouter l’œuf et la fleur d'oranger pour amalgamer le tout.

Former une boule, la séparer en deux parts égales et les rouler en boudins.

Réserver au congélateur environ 15 min.

Préchauffer le four à 180°C.

Tailler les boudins en tranches de 1 cm et les répartir sur deux plaques de cuisson. Attention, les biscuits s'étalent un peu à la cuisson, penser à bien les espacer.

Enfourner pour 12 min en veillant à bien intervertir les plaques à mi-cuisson. Laisser refroidir avant de déguster.

jeudi 5 novembre 2015

Gratin de pâtisson


Je n'ai jamais cuisiné de pâtisson ! C'est un légume qu'on ne consommait pas chez mes parents mais que je me souviens avoir goûté plusieurs fois en gratin chez une de mes tantes quand j'étais enfant.

Lorsque j'en ai vu sur le drive lors de mes courses mensuelles, je me suis dit qu'il serait sympa d'essayer après tant d'années.

Je suis donc partie sur un gratin avec une béchamel que j'aime nommer "à l'antillaise". En effet, ma maman est guadeloupéenne et la béchamel qui accompagne les plats antillais qu'elle prépare est une version améliorée de la béchamel classique.
La base est identique mais, une fois le beurre fondu, on fait en général revenir de l'ail et/ou de l'oignon et/ou de l'échalote ainsi que du persil et du thym avant d'ajouter la farine et de lier. Le tout est salé et poivré.

Le pâtisson étant dans mon souvenir un légume assez fade, cette béchamel est juste obligatoire ! Malgré cela, c'est aussi celle que j'utilise pour mes gratins de choux-fleurs ou courgettes par exemple.
D'ailleurs finalement, cette recette ressemble beaucoup gustativement parlant au gratin de christophines/chayottes.

Par contre, j'ai vu pas mal de recettes avec une base de pâtisson cru coupés en morceaux et épluché à l'économe. Je ne comprends pas comment c'est faisable car même avec du matériel de qualité la peau est bien trop dure ! Je fais sans souci mes potirons et autres courges du genre à l'économe mais pour le coup j'ai dû y aller au couteau avec en conséquence une perte de chair.

Ingrédients (2 personnes) :

  • 1 pâtisson
  • 40 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 50 cl de lait
  • 1 belle gousse d'ail hachée
  • 1 échalote ciselée
  • 1 oignon émincé
  • 1 branche de thym
  • sel, poivre, huile d'olive
  • gruyère râpé ou chapelure

Préchauffer le four à 180°C.

Couper le pâtisson en deux et l'épépiner. Couper ensuite en tranches afin de pouvoir le peler plus facilement. Pour finir le tailler en dés.

Dans une cocotte, faire suer un oignon émincé puis ajouter les dés de pâtisson. Laisser cuire à couvert à feux doux jusqu'à ce que ces derniers soient bien tendres. Saler et poivrer légèrement.

Dans une casserole, faire fondre le beurre. Lui ajouter ensuite l'échalote ciselée, la gousse d'ail hachée ainsi que le thym. Bien faire revenir dans le beurre jusqu'à ce que tout soit translucide.
Ajouter ensuite la farine en un coup puis le lait tiédi (le faire tiédir permet que la béchamel prenne immédiatement) par à-coups sans cesser de remuer.
Saler et poivrer à convenance.

Mélanger les morceaux de pâtisson et la béchamel puis verser dans un plat à gratin. Parsemer d'une poignée de gruyère râpé ou de chapelure.

Enfourner pour 20 min et servir immédiatement en accompagnement d'une viande ou d'un poisson.

samedi 24 octobre 2015

Flognarde aux poires et caramel beurre salé


J'avais besoin d'un dessert pour ce soir et je me suis rappelée avoir des poires au sirop dans le placard. J'ai donc créé une petite recette inspirée de mon clafoutis aux cerises et j'en ai profité pour y passer le reste de mon caramel beurre salé maison à tartiner.


Ingrédients  :

  • 2 petites boîtes de poire au sirop (450 g net égoutté)
  • 4 œufs
  • 130 g de sucre en poudre
  • 70 g de farine T45
  • 20 cl de lait
  • 20 cl de crème liquide
  • beurre + sucre pour le plat
  • Salidou maison


Préchauffer le four à 200°C.

Beurrer un plat à gratin puis saupoudrer le fond et les parois de sucre en poudre comme vous le feriez avec de la farine pour un autre gâteau.

Battre les œufs avec les sucres, ajouter la farine en un coup, continuer de battre. Ajouter la pincée de sel puis le lait, battre de nouveau et ajouter la crème liquide. Bien mélanger le tout.

Placer les demi poires au fond du plat, les badigeonner généreusement de salidou puis verser la pâte par-dessus.

Enfourner pour 30 min et déguster tiède ou à température ambiante.

Ne surtout pas conserver au réfrigérateur !

mardi 6 octobre 2015

Carbonade flamande


La carbonade flamande fait partie des plats que je voulais tester depuis de nombreuses années ! J'ai en effet la recette dans un livre de cuisine qui m'a été offert il y a au moins 15 ans mais j'avoue que j'y pensais sur le coup et oubliais.

La marraine de mon fils a dernièrement séjourné à Lille et m'a dit en avoir dégusté une très bonne, ce qui m'a remise l'idée en tête. 
De la viande à bourguignon attendait patiemment son sort dans mon congélateur, ni une ni deux j'ai acheté la bière brune qui me manquait pour faire ma recette.

On trouve plusieurs versions de la carbonade sur la toile, avec ou sans carottes ... Avec ou sans vergeoise, etc. 
J'ai donc élaboré ma propre recette en me servant de mon livre et des recettes trouvées sur internet.

Ingrédients  :

  • 1,600 kg de bœuf à bourguignon
  • 4 oignons émincés
  • 2 échalotes ciselées
  • 150 g de lard fumé
  • 1 c. à s. de farine
  • 2 c. à s. de vergeoise brune (ou blonde)
  • 1 litre de bière brune (j'ai choisi de la Leffe)
  • 3 feuilles de laurier, 2 clous de girofle et 1 branche de thym
  • 8 tranches de pain d'épices (170 g environ)
  • moutarde, sel, poivre

Une fois la viande de bourguignon dégraissée et détaillée, la faire revenir à feu vert dans une sauteuse avec un mélange huile+beurre. Une fois cette dernière colorée, singer avec la farine et poursuivre la coloration 2 min. Débarrasser et réserver.

Dans une cocotte, faire suer les oignons et les échalotes, une fois translucide ajouter la vergeoise et laisser caraméliser. Ajouter ensuite le lard taillé en morceaux grossiers et faire revenir.
Mettre la viande dans la cocotte, ajouter le laurier, le thym et les clous de girofle puis verser la bière.

Tartiner les tranches de pain d'épices de moutarde et les disposer sur la viande.

Couvrir et laisser cuire à feu doux minimum 2h, idéalement 3h en remuant régulièrement.

Servir bien chaud avec de grosses frites ou des pommes vapeur.

dimanche 4 octobre 2015

Mac & cheese


J'ai déjà évoqué sur le blog ma passion pour les séries en tous genres que j'apprécie de regarder en VOSTF. Forcément, les USA étant gros producteurs de séries TV, la majorité sont américaines.

Le "mac & cheese" est le petit nom donné à un plat typique de tous les jours des tables américaines qui est en fait le gratin de pâtes US à base de macaronis et de fromage d'où "macaronis and cheese" qui devient "mac & cheese".

Il est très souvent évoqué dans les séries américaines, j'en avais aussi repéré une version plus élaboré dans l'excellent livre de recette de Charita Jones que je possède "Momma Cherri's Soul in a Bowl Cookbook" mais les fromages évoqués ne sont pas trouvables dans ma campagne de l'Essonne.

J'ai donc parcouru la toile et pris un peu d'inspiration dans ce livre de recette pour vous livrer ma version à base de cheddar (j'ai pu en trouver déjà râpé chez Auchan mais si vous avez la possibilité d'en acheter à la coupe en boutique anglaise ou chez le fromager je pense qu'il n'en sera que plus goûteux). J'ignore si ma recette ressemble au real mac & cheese car n'ayant jamais voyagé aux USA je n'ai pas eu l'occasion d'en goûter.

En tous cas, le gratin est bien riche en sauce et plutôt calorique ! Bref, c'est américain !


Ingrédients (4 personnes) :

  • 250 g de macaronis
  • 400 g de cheddar râpé

Béchamel

  • 50 g de farine T45
  • 1 petite c. à c. de sel
  • 2 pincées de poivre
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 50 g de beurre
  • 70 cl de lait entier
  • 1/2 c. à c. de moutarde

Préchauffer le four à 180°C.

Faire cuire les macaronis al dente en suivant les instructions du paquet.

Dans un bol, mélanger la farine, le sel, le poivre ainsi que le paprika. Réserver.

Préparer la béchamel en faisant fondre le beurre dans une casserole, lui ajouter le mélange à base de farine en un coup, bien mélanger et laisser cuire quelques minutes.

Faire tiédir le lait (cela permet que la béchamel prenne corps plus vite) et le verser petit à petit sans cesser de remuer dans la casserole.

Ajouter la moutard ainsi que 300 g de cheddar, mélanger jusqu'à ce que le fromage soit fondu et rectifier l'assaisonnement à votre goût si besoin.

Mélanger la sauce et les pâtes ensemble.

Dans un plat à gratin beurré, verser la moitié de la préparation. Répartir la moitié du fromage restant, recouvrir du reste de préparation et terminer par le cheddar restant.

Enfourner pour 25 min.

vendredi 2 octobre 2015

Biscuits moelleux au potiron


C'est certainement la dernière année de ma folie potiron à cette saison car mes parents ont décidé qu'ils n'en planteront plus.

Depuis 3-4 ans je le décline en sucré et salé chaque saison afin de me renouveler et éviter de nous en écœurer et ce sont les saveurs sucrées qui remportent la bataille haut la main !

Il me reste une tranche d'un potiron entamé dernièrement pour les purées de mon fils et un hachis de bœuf au potiron pour le dîner un soir de semaine. J'aurais pu faire mes très apprécié muffins épicés au potiron mais j'avais envie d'innover un peu.

Si vous suivez le blog vous connaissez ma passion pour les biscuits et autres petits gâteaux. C'est donc ainsi que j'ai décidé de revisiter le potiron aujourd'hui.

Ingrédients (15 biscuits selon la taille) :

  • 75 g de beurre mou
  • 140 g de cassonade
  • 2 œufs
  • 190 g de purée de potiron
  • 1 c. à s. de cannelle
  • 1 c. à s. de sirop d'érable
  • 230 g de farine T55
  • 1 c. à c. de levure
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 65 g de noix de pécan
  • 65 g de raisins secs

Préchauffer le four à 180°C.

Peler le potiron et le faire cuire à la vapeur (je préfère ce mode de cuisson qui permet d'obtenir une purée moins humide qu'après une cuisson à l'eau) jusqu'à ce que les morceaux soient tendres et réduire en purée.

Travailler le beurre en pommade avec la cassonade, ajouter les œufs un à un. Une fois le mélange homogène, ajouter la purée de potiron refroidie ainsi que le sirop d'érable.

Dans une jatte, mélanger tous les ingrédients secs puis les ajouter à la préparation humide.

Ajouter enfin les noix de pécan en morceaux grossiers ainsi que les raisins secs.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier ou graissée, former des petits tas à l'aide d'une cuillère à soupe en veillant à bien les espacer.

Enfourner pour 12 min.

Laisser refroidir avant de déguster.

Le gâteau au chocolat Suzy de Pierre Hermé


Si vous suivez ce blog vous avez certainement constaté que je suis à fond dans les recettes de Pierre Hermé en ce moment.

Aucun mérite du coup car il n'y a pas de création mais les recettes du chef sont tellement délicieuses qu'il serait dommage de ne pas les partager.

Encore une fois, si on compte les calories, il est préférable d'éviter les gourmandises du chef qui sont plutôt généreuses en beurre et en sucre. Cette bombe de gâteau au chocolat ne déroge pas à la règle.


C'est l'anniversaire de ma meilleure amie ce soir avec soirée entre filles prévue (ma 1ère depuis la naissance de mon fils !), elles vont donc pouvoir faire les cobayes.

Ingrédients (6/8 personnes) :

  • 250 de beurre
  • 250 g de chocolat noir
  • 200 g de sucre
  • 70 g de farine T45
  • 4 gros œufs

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie.

Dans une jatte, faire blanchir les œufs avec le sucre. Incorporer le mélange beurre+chocolat fondus ainsi que la farine.

Une fois le mélange bien homogène, verser dans un moule à manqué - de 24 cm de diamètre idéalement, le mien fait 26 cm et le gâteau est un peu plat - beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson.

Enfourner pour 20 à 25 min selon lae diamètre du moule. La lame du couteau doit ressortir légèrement sale.

Laisser refroidir avant de démouler.

jeudi 1 octobre 2015

Les madeleines selon Philippe Conticcini


Le hasard fait bien les choses car mon compagnon me disait la semaine passée que je n'avais pas fait de madeleines depuis très longtemps.

J'ai plusieurs très bonnes recettes : madeleines aux amandes et madeleines glacées au chocolat. Inutile de dire que lorsque j'ai vu que sur sa page Facebook, le chef Conticcini livrait sa propre recette de madeleines, il fallait que j'essaie !

Je n'ai quasi rien modifié à sa recette si ce n'est l'utilisation uniquement de vanille liquide contre un ratio 50/50. Je trouve que vu le peu de temps d'infusion de la vanille, il est peu dommage d'utiliser de la gousse. Et je n'ai pas tamisé ni chinoisé mes ingrédients.

La recette donnée par le chef prévoit 12 madeleines, avec mon moule en silicone de madeleines pourtant taille standard j'en ai obtenu 30 ...

Le résultat est extra aérien, je n'ai jamais mangé de madeleines si légère !

Je vous livre la recette originale.

Ingrédients (environ 30 pièces selon la taille) :

  • 205 g de farine
  • 10 g de levure chimique
  • 4 gros œufs
  • 185 g de sucre 
  • 3 g de fleur de sel
  • les zestes d'1/2 citron
  • 1/2 gousse de vanille fendue + 1/2 c. à c. de vanille liquide OU 1 c. à c. de vanille liquide
  • 20 g d'huile neutre
  • 220 g de beurre doux
  • 85 g de lait entier

Préchauffer le four à 220°C.

Dans une casserole, faire chauffer la fleur de sel, les zestes, la/les vanille(s), l'huile ainsi que le beurre jusqu'à 65°C.
Ajouter ensuite le lait froid, passer au chinois puis mixer au mixer plongeant pendant 1 minute.

Mélanger au batteur les œufs et le sucre, y ajouter ensuite la farine tamisée additionnée de levure. Dés que l'infusion est revenue à 50-60°C, l'incorporer.

Pocher 80 g d'appareil par madeleine.

Faire cuire 3 min 30 à 190°C puis 8 min 30 à 150 °C.

Laisser refroidir ou au moins tiédir avant de déguster.

mardi 29 septembre 2015

Pâte à tartiner caramel beurre salé alias "salidou"


Salidou c'est le nom breton donné à la préparation à base de beurre salé, de caramel et de crème qui est faite plus ou moins épaisse selon son utilisation. On retrouve donc du coulis de salidou, de la crème de salidou, etc.

De base, je ne suis pas du tout adepte du caramel au beurre salé. Je dois dire que les sablés au chocolat de Pierre Hermé sont vraiment rehaussés par la fleur de sel qui sublime ces biscuits, je me suis donc dit qu'il fallait peut être tenter mon propre salidou pour trouver satisfaction.

Je peux donc confirmer que je suis réconciliée avec le caramel au beurre salé ! J'ai procédé à un mix entre plusieurs recettes trouvées sur la toile et suis très satisfaite du résultat. Un vrai bon goût de caramel et jusque ce qu'il faut de sel pour le sublimer sans que ça ne soit dérangeant.

A tester d'urgence sur vos crêpes et vos tartines !

Ingrédients (1 à 2 pots selon la taille) :

  • 200 g de sucre
  • 60 g de beurre salé OU 60 g de beurre doux + 3 g de fleur de sel
  • 30 cl de crème liquide
Préparer un caramel brun clair à sec dans une casserole à fond épais.
Lui ajouter le beurre en parcelles en fouettant bien entre chaque morceaux.
Ajouter ensuite la crème liquide préalablement tiédie en minces filets sans cesser de remuer et éventuellement la fleur de sel.

Porter à ébullition et faire cuire en fouettant sans arrêt jusqu'à atteindre 108°C.

Le salidou semble encore très liquide mais cela est normal.

Le verser dans des pots, fermer immédiatement et les retourner afin de faire vide d'air et permettre de les garder. Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur afin que le salidou prenne du corps et une texture de pâte à tartiner.

Une fois ouvert le salidou se conserve environ un mois au réfrigérateur.


jeudi 24 septembre 2015

Le brownie selon Pierre Hermé


Je plaide coupable ! Je suis tombée à pieds joints dans les délicieuses recette de Monsieur Pierre Hermé, tout ce que je fais est délicieux donc j'ai envie de tout tenter !

J'ai déjà une recette de brownie que j'avoue ne pas avoir faite depuis une éternité, il faut dire que ce n'est pas un gâteau dont je suis très friande. Je le fais surtout pour faire plaisir aux autres.

La recette de Pierre Hermé est assez différente de la mienne côté proportions des ingrédients (très beurrée mais moins chocolatée), je me suis donc dit qu'il fallait tester. Qui sait, je vais peut être devenir une inconditionnelle du brownie !

Ingrédients (pour un moule de 20X20 cm) :

  • 200 g de beurre mou
  • 185 g de sucre
  • 110 g de chocolat à pâtissier
  • 3 œufs
  • 100 g de farine
  • 110 g de noix de pécan

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Dans une jatte ou le bol du robot pâtissier, travailler le beurre en pommade puis lui ajouter le sucre ainsi que le chocolat fondu.

Incorporer les œufs un à un sans cesser de mélanger et enfin la farine en un coup. Une fois le mélange homogène, ajouter les noix de pécan.

Verser la pâte de préférence dans un cadre à pâtisserie ou dans un moule bien beurré ; puis enfourner pour 20 à 30 min.

Seules 20 min de cuisson sont indiquées dans la recette de Pierre Hermé, cela est dû je pense à l'utilisation d'un cadre à pâtisserie.
Dans mon cas, avec un plat à four, j'ai dû rallonger de 10 min car le cœur était encore totalement cru au bout de 20 min.

Démouler, laisser refroidir puis découper en carrés.

dimanche 20 septembre 2015

Les cookies américains de Pierre Hermé


Je suis devenue accro aux recettes de biscuits de Pierre Hermé ! Les cookies sont les biscuits favoris de mon compagnon et même si la recette se rapproche énormément de ma recette personnelle de cookies, j'ai voulu essayer.

J'ai procédé seulement à une modification par rapport à la recette originale car je ne conçois pas un cookie sans noix de pécan !

Le résultat est équivalent à ma version, croustillant dehors et bien moelleux dedans mais il faut l'avouer en quand même meilleur. Et hop ma recette est détrônée !

Ingrédients (16-18 biscuits environ) :

  • 110 g de beurre à température ambiante
  • 100 g de sucre en poudre
  • 110 g de cassonade
  • 1/2 c. à c. de vanille liquide
  • 1 œuf
  • 225 g de farine T55
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 175 g 155 g de chocolat noir à pâtisser ou de pépites
  • 40 g de noix de pécan (facultatif)

Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Préchauffer le four à 170°C.

Concasser le chocolat en pépites et hacher les noix en gros morceaux.

Travailler le beurre en pommade et lui ajouter les sucres ainsi que la vanille et l’œuf. Une fois le mélange mousseux, ajouter la farine additionnée du sel et de la levure.

Incorporer ensuite les pépites de chocolat et les noix de pécan.

Former des boules de pâte et les disposer sur deux plaques de cuisson en veillant à bien les espacer car la pâte s'étale à la cuisson.

En général je n'aplatis pas mes boules de pâtes mais j'ai suivi la recette du chef en les aplatissant légèrement avec le dos d'une cuillère.

Enfourner pour 11 min.

samedi 19 septembre 2015

Beignets de pommes à la cannelle


C'est un classique de la cuisine des ménagères mais je n'avais jamais encore eu l'occasion d'en faire. Il est vrai que j'adore les beignets mais que je rechigne souvent à les faire car il faut rester debout pour les cuire au-dessus de l'huile (ça ne sent pas bon et mon dos n'apprécie pas).

Il me restait (et j'en ai encore d'ailleurs !) des pommes déjà là depuis un moment car achetées en gros et je n'avais ni envie d'un gâteau ni d'une tarte.



Ingrédients :


Pâte à beignets
  • 125 g de farine
  • 25 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 20 cl de lait
  • 1 œuf
  • 1 c. à s. d'huile

Pommes
  • 4 à 5 pommes
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 2 c. à s. de cassonade

Tamiser la farine dans une jatte, ajouter le sucre en poudre. Creuser un puits au centre et y placer l’œuf et l'huile. Mélanger tout en versant le lait en mince filet. La pâte doit avoir la consistance d'une pâte à crêpe épaisse.

Couvrir d'un film alimentaire et réserver minimum 2h au réfrigérateur.

Peler et évider les pommes, puis les tailler en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur. Les mélanger à la cannelle et la cassonade.

Faire chauffer l'huile de friture, plonger chaque tranche de pomme dans la pâte à beignet jusqu'à ce qu'elle soit entièrement enrobée puis plonger dans l'huile chaude en veillant bien à retourner sans arrêt les beignets jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

Laisser égoutter sur du papier absorbant puis saupoudrer de sucre. Déguster chauds ou tièdes, c'est meilleur !

jeudi 17 septembre 2015

Les sablés infiniment chocolat de Pierre Hermé


Les sablés diamants de Pierre Hermé étaient une telle réussite que j'ai décidé de me pencher sur les autres recettes de biscuits que le chef propose.

En effet, les petits biscuits croquants, craquants, fondants sont ce que je préfère à un gros gâteau ! Je suis une grande adepte de thé et je prends plaisir à les déguster avec.

Comme ici on adore le chocolat, j'ai opté pour cette recette très très chocolatée de biscuits croustillants dehors et bien moelleux dedans, un vrai délice ! Ce sont assurément les meilleurs biscuits au chocolat que j'ai jamais mangés !

Attention cependant, si vous faites attention aux calories, passez votre chemin. La pâtisserie de Pierre Hermé est assez sucrée et riche, mais c'est sans aucun doute pour cela qu'elle est aussi gourmande.


Ingrédients (30 biscuits environ) :

  • 155 g de beurre à température ambiante
  • 50 g de sucre en poudre
  • 120 g de cassonade
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 3 g de fleur de sel de Guérande
  • 30 g de cacao
  • 180 g de farine T55
  • 5 g de bicarbonate 
  • 155 g de chocolat noir à 70% pour les pépites

Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Mélanger la farine, le bicarbonate ainsi que le cacao. Concasser le chocolat en pépites.

Travailler le beurre en pommade et lui ajouter les sucres ainsi que la vanille puis le sel de Guérande. Incorporer alors le mélange sec sans trop travailler la pâte. Ajouter les pépites et travailler juste le temps qu'elles soient incorporées.

Former une boule, la séparer en deux parts égales et les rouler en boudins.

Réserver au réfrigérateur pendant 2h minimum.

Préchauffer le four à 170°C.

Tailler les boudins en tranches de 2 cm et les répartir sur deux plaques de cuisson. Attention, les biscuits s'étalent à la cuisson, penser à bien les espacer.

Enfourner pour 11 min, laisser refroidir avant de déguster.

mardi 15 septembre 2015

Les sablés diamants à la vanille de Pierre Hermé


Si je suis aujourd'hui assistante et rédactrice de mode, ça n'a pas toujours été le cas. En effet, j'ai longtemps travaillé dans l'hôtellerie-restauration et garde un souvenir mémorable des sablés diamants du restaurant 4 étoiles où j'étais en apprentissage pour mon BEP.

En recherchant comment reproduire ces merveilles, je suis tombée sur la recette de Pierre Hermé. Ils sont succulentissimes !

Ingrédients (30 biscuits environ) :

  • 225 g de beurre à température ambiante
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1/4 de c. à c. de vanille liquide
  • les graines d'une gousse de vanille
  • 2 g de fleur de sel de Guérande
  • 320 g de farine
  • sucre cristal
Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Travailler le beurre en pommade et lui ajouter le sucre ainsi que les vanilles puis le sel de Guérande. Incorporer alors la farine sans trop travailler la pâte.

Former une boule, la séparer en deux parts égales et les rouler en boudins d'environ 3 cm de diamètre.

Réserver au réfrigérateur pendant 1h minimum.

Préchauffer le four à 170°C.

Parsemer de sucre cristal une feuille de papier cuisson on un plat et y rouler chaque boudin en appuyant légèrement afin que le sucre adhère.

Découper des tranches d'environ 1,5 cm et les déposer sur une plaque à pâtisserie beurrée et farinée ou recouverte de papier cuisson.

Enfourner pour 15 min.

Laisser refroidir avant de déguster.

lundi 14 septembre 2015

Canistrelli corses à l'orange


Comme je suis en congé parental j'ai le temps de regarder un peu l'émission La meilleure boulangerie de France. J'aime beaucoup ce principe de voyager un peu partout en France et de pouvoir découvrir des spécialités locales.

Je suis une grande adepte des biscuits, surtout s'ils sont bien croquants. J'ai donc eu très envie de tester les canistrelli corses (il en existe des italiens mais visiblement ils sont moelleux).

J'ai donc parcouru un peu la toile afin de consulter plusieurs recettes et j'ai fait un mix à ma façon des recettes dites traditionnelles.
J'adore l'orange et le citron, n'ayant pas de ces derniers actuellement j'ai décidé de parfumer mes canistrelli à l'orange.

Les biscuits se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer.

Ingrédients (25 biscuits environ) :

  • 85 g de vin blanc
  • 80 g d'huile au goût neutre
  • 20 g de sucre vanillé maison + 70 g de sucre OU 90 g de sucre et un sachet de sucre vanillé
  • les zestes d'une orange
  • 250 g de farine T55
  • 1 c. à c. de levure chimique
Préchauffer le four à 180°C.

Pétrir tous les ingrédients à la main ou à l'aide d'un robot pâtissier puis étaler la pâte sur 1 cm. Découper des rectangles, les placer sur une plaque de cuisson.

Enfourner pour 10 min, baisser le four à 150°C et prolonger la cuisson 10 min.

Laisser refroidir avant de déguster. 

vendredi 11 septembre 2015

Barres de céréales Caribou


Maintenant que mon fils va sur ses 7 mois, j'ai bien plus de temps pour pouvoir me remettre à faire de bonnes gourmandises maisons.
J'ai décidé de me lancer dans les barres de céréales, c'est le même principe que le granola maison.

Le nom de la recette vient de mon compagnon, je souhaitais l'appeler "Tabernacle" il a préféré "Caribou". Comme vous l'aurez compris, ça sent le Canada !

En effet, c'est une recette à base de noix de pécan, sirop d'érable et cranberries.

J'ai simplement utilisé mes moules à financiers pour mouler et cuire mes barres.

Ingrédients (12 barres) :

  • 140 g de flocons 5 céréales (rayon bio de Carrefour)
  • 25 g de riz soufflé maison
  • 15 g de sésame doré
  • 20 g de cranberries séchées
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 40 g de cassonade
  • 20 g de farine
  • 20 g d'amandes mondées + 50 g de noix de pécan OU 70 g de noix de pécan
  • 100 g de sirop d'érable
  • 2 c. à s. d'huile au goût neutre
  • 5 cl d'eau

Préchauffer le four à 160°C.

Préparer le riz soufflé maison

Faire chauffer une poêle sans matière grasse puis y jeter 25 g de riz long. Dés que les grains de riz commencent à éclater - ça ne saute pas partout comme le pop corn - remuer constamment la poêle pour éviter qu'ils ne brûlent. Attention cela va très vite, en 2 min le riz est soufflé.

Préparer les barres de céréales

Dans une jatte, mélanger les flocons 5 céréales, le riz soufflé, le sésame doré, la cannelle ainsi que la cassonade et la farine.

Une fois les éléments bien mélangés, ajouter les noix passées rapidement au robot pour les hacher grossièrement - il doit rester de la mâche et du croquant - ainsi que les cranberries puis mélanger de nouveau.

Ajouter ensuite le sirop d'érable, l'huile et l'eau puis mélanger jusqu'à ce que tout soit homogène.

Répartir dans les moules à financiers en tassant bien et enfourner pour 20 min.

Laisser refroidir avant de démouler.

jeudi 10 septembre 2015

Pain chocolat orange


Cela fait une éternité que je n'ai pas fait de pain maison ! Il faut dire que dans le coin nous sommes bien pourvus côté boulangeries comparé à notre ancien logement.

Il y a justement de nombreuses boulangeries qui fabriquent un pain à base de cacao avec des pépites de chocolat. J'adore l'alliance du chocolat et de l'orange j'ai donc décidé de les mélanger en ajoutant des écorces d'orange confites à ma recette.

Ingrédients (pour un moule à charnières haut de 28 cm)

  • 15 cl de lait tiède
  • 1 pincée de sel
  • 60 g de sucre en poudre
  • 250 g de farine T55
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 10 g de cacao non sucré (Van Houten)
  • 80 g de chocolat à pâtisser
  • 25 g d'écorces d'orange confites
Réunir tous les ingrédients dans la cuve de la MAP dans l'ordre indiqué, excepté le chocolat à pâtisser et les écorces d'orange confites.

Lancer le programme "pâte".

Une fois le programme terminé, dégazer la pâte en y incorporant le chocolat coupé grossièrement ainsi que les écorces d'oranges confites détaillées en cubes puis façonner un pain long. Enfourner à 40°C avec un bol d'eau pour une seconde levée durant 1h.

Préchauffer le four à 220°C.

Inciser le pain puis une fois le four bien chaud, enfourner pour 25 min.

Laisser refroidir avant de déguster.

vendredi 4 septembre 2015

Fondant au chocolat à la courgette


Je savais que ce gâteau au chocolat à base de courgettes se faisait au Mexique, je m'étais toujours dit qu'il fallait que je tente un jour cette curiosité culinaire.

D'ailleurs j'adore le fameux carrot cake dans lequel le goût de la carotte disparaît complètement, je m'étais dit qu'il devait en être de même pour ce fameux gâteau au chocolat à la courgette .. Et je ne m'étais pas trompée ! Au résultat un gâteau ultra moelleux et finalement raisonnable en calories vu qu'il n'y a pas de matière grasse, le must !

Je me suis inspirée de plusieurs recettes en y ajoutant ma touche perso : le whisky qu sublime le goût du chocolat.

Ingrédients (pour un moule à charnières haut de 28 cm)

  • 400 g de courgettes épluchées et épépinées râpées finement (le poids indiqué est le poids final non égoutté)
  • 8 œufs
  • 30 g de farine + 30 g de maïzena OU 30 g de farine
  • 40 g de cacao amer type Van Houten
  • 160 g de sucre en poudre
  • 400 g de chocolat noir à pâtisser
  • 4 c. à s. de whisky (facultatif) 

Préchauffer le four à 160°C.

Peler les courgettes, ôter les pépins et les râper très finement, ne pas égoutter contrairement à ce qui peut être noté dans plusieurs recettes.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Dans une jatte, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre, y ajouter un peu de courgettes râpées ainsi que le chocolat fondu (si vous souhaitez glacer votre gâteau, conservez en 3-4 c. à s.).

Mélanger la maïzena et/ou la farine avec le cacao amer puis ajouter à la précédente préparation, ajouter ensuite le reste de courgettes râpées ainsi que le whisky.

Monter les blancs d’œufs en neige ferme et les ajouter à la pâte à l'aide d'une maryse en veillant à bien soulever la masse pour ne pas les casser.

Verser dans un moule à manqué beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson puis enfourner pour 1 heure.

Une fois le gâteau refroidi, le démouler et le glacer avec le reste de chocolat fondu.

Déguster tel quel au goûter ou accompagné de crème anglaise pour le dessert.

mercredi 26 août 2015

Boeuf aux 5 épices & oignons


Un petit voyage en Asie pour le dîner.

Ingrédients (4/5 personnes) 

  • 500 g de bœuf à fondue
  • 250 g d'oignons émincés
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
  • 2 c. à s. de sauce soja

Marinade
  • 1 c. à c. de vinaigre de riz
  • 1 c. à c. de sauce nuoc nam
  • 1 c. à c. de cassonade
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
  • 1/2 c. à c. de poivre moulu
  • 1 c. à c. de 5 mélange épices
  • 1 c. à c. de ciboulette ciselée
  • 1 c. à c. de coriandre ciselée
  • 1 belle gousse d'ail hachée

Mélanger les ingrédients de la marinade. Détailler la viande en fines lamelles, puis laisser mariner au moins 30 min.

Faire chauffer l'huile de sésame dans le wok et y faire revenir les oignons, une fois ces derniers translucides, ajouter la sauce soja et faire sauter jusqu'à évaporation.

Ajouter ensuite les lamelles de viande marinée, faire sauter environ 3 min. Il est primordial que la viande reste rosée et ne soit pas trop cuite afin de ne pas être dure.

Servir aussitôt avec un riz thaï ou basmati nature ou sauté aux légumes.

mardi 25 août 2015

Pain perdu façon crème brûlée de Christophe Michalak


J'avais vu cette recette du chef sur sa page Facebook, j'en avais donc fait une copie sur mon ordinateur dans l'idée de la faire à l'occasion.

Avec une baguette entière de 2 jours, elle s'est donc présentée. J'ai uniquement jeté un tout petit bout de croûton de chaque côté car ça ne s'imbibe pas bien.
J'ai en tout utilisé 340 g de pain, je pense que 300 g sont largement suffisant pour un goûter consistant ; le pain est très imbibé en ayant absorbé toute la crème. Avec moins de pain vous aurez plus l'effet crème brûlée avec des morceaux de pain dedans !

J'ai pris le parti de préparer mon pain le matin pour le dessert du dîner. J'ai effectué la dernière étape sous le gril du four le soir, juste avant de le servir.

J'ai laissé rassir mes blancs d’œufs au frais pour réaliser demain ou après-demain les financiers de Philippe Conticcini. Vous pouvez également consulter ma rubrique de recettes pour utiliser les blancs d’œufs.

Ingrédients (4/5 personnes) 

  • 250 g de crème liquide entière
  • 250 g de lait
  • 6 jaunes d’œufs
  • 50 g de cassonade
  • 1 à 2 gousses de vanille grattées OU 1 gousse + 10 g de sucre vanillé maison

Préchauffer le four à 85°C.

Découper le pain en morceaux, réserver.

Mélanger les ingrédients ensemble, puis laisser le pain s’imbiber au maximum dans la préparation.

Beurrer un plat allant au four et le saupoudrer de cassonade. Répartir le mélange au pain puis enfourner pour 30-40 min.

Saupoudrer de cassonade et faire colorer sous le gril du four. Servez aussitôt.

jeudi 13 août 2015

Banoffee pie


Le nom de la banoffee pie est née de la contraction de banana+toffee ! Le toffee étant le caramel anglais que l'on peut assimiler à la confiture de lait.

Cette recette est donc anglo-saxonne mais aussi très répandue aux USA. On pourrait penser à quelque chose de lourd mais cela reste pourtant assez léger en bouche ; ce qui est trompeur car c'est une véritable bombe calorique. On évitera donc d'en servir une après une raclette !

Seul bémol, il est préférable de la faire en avance, j'ignore si c'est à cause de ça mais les rondelles de bananes rendent du jus ... qui liquéfie un peu le caramel et ça coule au démoulage.

Autre touche personnelle de ma recette : la chantilly. C'est une chantilly classique qui est habituellement utilisée pour la banofee pie. J'ai préféré confectionner une chantilly au mascarpone additionnée d'une feuille de gélatine afin qu'elle se tienne et ne dégouline pas à la découpe.

Trêve de bavardages, voici la recette !


Ingrédients (6/8 personnes) 


Base au speculoos
  • 230 g de speculoos
  • 80 g de beurre

Toffee
  • 1 boîte de lait concentré sucré OU 1 pot de confiture de lait de qualité

Garniture
  • 5-6 bananes bien mûres

Chantilly au mascarpone collée à la gélatine
  • 40 cl de crème liquide entière
  • 100 g de mascarpone
  • 1 feuille de gélatine alimentaire
  • 100 g de sucre glace + 1 gousse vanille grattée OU 80 g de sucre glace + 20 g de sucre vanillé maison

  • Chocolat noir pour copeaux (facultatif)

Ma recette est confectionnée dans un moule à charnière de 26 cm de diamètre dont j'ai tapissé le fond avec du papier sulfurisé coincé dans le bord du moule.

Pour bien réussir la chantilly, mettre tous les éléments (bol et fouet) au congélateur au moins 30 min avant sa confection. Bien entendu la crème et le mascarpone doivent être sortis du réfrigérateur au dernier moment !

 Préparer le toffee, deux possibilités :
  • à la casserole en immergeant totalement la boîte de lait concentré sucré fermée dans l'eau et laissez cuire 2h. Attendez bien que la boîte soit refroidie pour l'ouvrir sous peine de brûlures.
  • à la cocotte minute en immergeant la boîte de lait concentré sucré aux 3/4, refermez la cocotte et laisser cuire 35 min au premier chuchotement de la soupape. Videz bien la vapeur avant d'ouvrir la cocotte et laissez refroidir la boîte avant de l'ouvrir.

Faire tremper la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.

Réduire les speculoos en miette à l'aide d'un robot ménager. Faire fondre le beurre et l'incorporer aux miettes de biscuits. Répartir au fond du moule en tassant et placer au frais.

Tailler les bananes en rondelles et les disposer sur la base de biscuits les chevauchant légèrement.

Répartir le toffee sur les rondelles de bananes.

Faire tiédir 5 cl de crème liquide puis y ajouter la feuille de gélatine essorée. Réunir la crème liquide ainsi que le mascarpone puis commencer à fouetter, ajouter la crème additionnée de gélatine sans cesser de fouetter. Monter en chantilly en ajoutant le sucre une fois que celle-ci est bien prise. Répartir sur la couche de confiture de lait.

Laisser prendre au réfrigérateur au minimum 2h. Idéalement, préparer le banoffee la veille. Décorer éventuellement de copeaux de chocolat.


mardi 4 août 2015

Samossas banane & chocolat



Une version sucrée du samossa goûtée lors de la dégustation traiteur pour mon futur mariage. Cependant avec mes bricks achetées toutes faites on sent un petit goût salé dans la pâte, ça peut plaire ... Ou non. Alors que celles du traiteurs étaient 100% sucrées, peut-être faites maison.

Ingrédients (4/5 personnes) 

  • 5 feuilles de bricks
  • 1 à 2 bananes
  • pistoles ou chunk de chocolat noir
  • beurre fondu

Préchauffer le four à 180°C.

Couper les bananes en rondelles. Détailler au besoin le chocolat en pépites grossières au couteau.

Couper chaque feuille de brick en deux (1), vous obtiendrez ainsi 10 samossas.

Plier la partie arrondie de chaque moitié (4) puis placer 3 rondelles de bananes ainsi que quelques pistoles de chocolat et pliez afin d'obtenir un triangle :


Renouveler l'opération jusqu'à obtenir 10 samossas.

Faire fondre environ 40 g de beurre et badigeonner chaque brick au pinceau sur toutes les faces.

Enfourner pour 10 min.

Attention à la sortie du four, le chocolat fondu est brûlant, maîtrisez votre gourmandise !

jeudi 9 juillet 2015

Salade de haricots verts aux gésiers


Les haricots verts vinaigrettes sont un classique des tables françaises en été. Ils peuvent également être déclinés en une version plus gourmande pour un repas complet.

Voici ma salade de haricots verts qui réconciliera les plus gourmands avec les légumes verts !

Ingrédients (4 personnes) :


  • 400 g de haricots verts extra fins frais ou surgelés
  • 1 gousse d'ail hachée
  • 1 petite échalote ciselée
  • 2 belles tomates
  • 300 g de gésiers de volaille confits
  • 80 g de fromage à pâte pressée (comté, cantal, beaufort, etc.)
  • moutarde à l'ancienne
  • huile d'olive
  • vinaigre balsamique
  • sel
  • poivre
Dans un premier temps, faire cuire les haricots verts et les laisser refroidir. Y mélanger l'échalote ciselée et la gousse d'ail hachée. 

Tailler en dés les tomates ainsi que le fromage et les ajouter aux haricots verts. 

Réserver.

Faire revenir les gésiers de volailles confits comme indiqué sur le paquet.

Préparer une vinaigrette avec les ingrédients prévus à cet effet.

Servir dés que les gésiers sont prêts accompagnée de vinaigrette à la moutarde à l'ancienne.


dimanche 5 juillet 2015

Pakoras à l'aubergine


J'ai déjà plusieurs fois évoqué sur ce blog que j'ai des origines indiennes de par mes feux grands-parents maternels.
J'ai pourtant plus hérité de la culture guadeloupéenne vu que ma mère n'est pas née en Inde mais cela ne m'empêche pas d'adorer la cuisine indienne.

Ayant reçu de la farine de pois chiche dans une box, je me suis dit que c'était l'occasion de faire de vrais pakoras indiens, des beignets de légumes. J'ai choisi l'aubergine mais sachez que des rondelles d'oignons, de courgettes, de pommes de terre ou des lamelles de poivron peuvent également être utilisés.

Ingrédients (4 personnes) :


  • 1 grosse + 1 petite aubergines
  • 1 petit poivron rouge
  • 1 petite courgette
  • 250 g de farine de pois chiche
  • 1 c. à c. de garam massala (mélange d'épices indien)
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • 1 c. à c. de paprika doux
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 2 pointes de couteau de Cayenne en poudre fort
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche ou surgelée ciselée
  • sel
  • 30 cl d'eau chaude
  • huile de friture

Dans une jatte, mélanger la farine de pois chiche, les épices et la coriandre. Ajouter de l'eau jusqu'à obtenir la consistance d'une pâte à beignet, saler.

Faire chauffer de l'huile dans une sauteuse.

Trancher les aubergines en fines rondelles, les tremper dans la pâte à beignet et les plonger dans l'huile de friture. Les retourner afin que les deux côtés soient bien dorés.
Déposer sur du papier absorbant pour retirer l'excédent de gras puis déguster chaud. Idéal avec un chutney de mangues par exemple.

jeudi 11 juin 2015

Clafoutis aux framboises


J'ai déjà eu la chance de faire et déguster deux clafoutis aux cerises chez le papi de mon compagnon. Faute de cerises par chez nous, c'est avec des framboises que j'ai décidé de le décliner.


Ingrédients (6 personnes) :


  • 400 g de framboises environ
  • 4 œufs
  • 110 g de sucre en poudre + 40 g de sucre vanillé maison OU 150 de sucre en poudre + 1 gousse de vanille
  • 70 g de farine T45
  • 1 pincée de sel
  • 20 cl de lait
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 bouchon de rhum
  • 20 g de beurre + 1 c. à s. pour le plat à gratin

Préchauffer le four à 200°C.

Laver les cerises si besoin puis les équeuter. Réserver.

Battre les œufs avec les sucres (si vous utilisez une gousse de vanille, la fendre en deux, récupérer les graines et les ajouter au sucre).
Ajouter la farine en un coup, continuer de battre. Ajouter la pincée de sel puis le lait, battre de nouveau et ajouter la crème liquide et enfin le rhum. Bien mélanger le tout.

Beurrer un plat à gratin puis saupoudrer le fond et les parois de sucre en poudre comme vous le feriez avec de la farine pour un autre gâteau.

Placer les cerises au fond du plat puis verser la pâte par-dessus.

Enfourner pour 40 min et déguster tiède.

Ne surtout pas conserver le clafoutis au réfrigérateur !

vendredi 22 mai 2015

Crumble rhubarbe & fraises


C'est l'anniversaire de ma maman demain qui fêtera ses 76 ans, je fais ma tarte crumble à la rhubarbe pour l'occasion avec un sac congelé de la récolte de sa voisine l'an passé.

Cette recette nécessite 600 g de rhubarbe et j'en avais donc de trop ainsi que des fraises complètement oubliées dans le bac à légumes ! Nous avons eu de la chance qu'elles ne soient pas pourries mais elles sont un peu passées pour être simplement dégustées en salade.

Ingrédients :


Pâte à crumble


  • 6 c. à s. bombées de farine T55
  • 2 c. à s. bombées de poudre d'amandes
  • 6 c. à s. bombées de sucre
  • 75 g de beurre à température ambiante

Compotée de rhubarbe


  • 300 g de rhubarbe épluchée en tronçons
  • 2 c. à s. rases de sucre vanillé maison
  • 2 c. à s. bombées de sucre

Compotée de fraises


  • 250 à 300 g de rhubarbe épluchée en tronçons
  • 1 c. à s. de miel 


Préchauffer le four à 200°C.

Si vous utilisez de la rhubarbe surgelée, la passer au micro-ondes jusqu'à ce qu'elle soit décongelée mais pas cuite ou encore mieux, la laisser décongeler dans une passoire dés la veille. Pour la rhubarbe fraîche, la nettoyer et la couper en tronçons.
Ajouter les sucre et laisser macérer 25 min.
Égoutter les morceaux puis faire cuire environ 10 min.

Rincer et équeuter les fraises puis les passer à la casserole avec le miel. Le but est qu'elles rendent déjà un peu de jus. Elles en rendront encore dans le four.

Dans une jatte réunir tous les ingrédients de la pâte à crumble et les travailler du bout des doigts afin d'obtenir une préparation bien friable et non amalgamée. Réserver.

Mélanger rapidement les deux préparations de fruits et l'étaler dans un plat allant au four (en terre de préférence). Enfourner pour environ 20-25 min selon votre four, le crumble doit être bien doré.

Déguster tiède nature, avec une boule de glace vanille ou encore un peu de crème fraîche épaisse.

dimanche 17 mai 2015

New York cheesecake


Ou presque ! En effet, si nous avons la chance depuis quelques années d'avoir enfin un vrai creamcheese américain grâce à l'arrivée du Philadelphia, c'est parce que j'avais du fromage blanc à utiliser que j'ai fait cette recette légèrement différente de mon cheesecake US.

Ingrédients :


Base de biscuits


  • 225 g de speculoos
  • 70 g de beurre

Garniture au fromage blanc


  • 600 g de Philadelphia nature ou à défaut de fromage blanc
  • 100 g de crème fraîche épaisse
  • 175 g de sucre
  • 1 c. à s. bombée de sucre vanillé maison
  • 3 œufs
  • 25 g de maïzena
  • 20 cl de lait
  • zestes d'1 citron non traité

Préchauffer le four à 210°C.

Placer les speculoos dans le bol d'un robot mixer et lancer à puissance moyenne afin de les broyer.Faire fondre le beurre puis le mélanger aux biscuits.
Tapisser un moule à manquer pas trop grand de papier sulfurisé, y étaler les biscuits au beurre et tasser. Réserver au réfrigérateur.
Battre tous les ingrédients de la garniture à l'aide d'un robot pâtissier ou d'un fouet à main. Verser doucement cette préparation sur le fond de biscuits en miettes.
Enfourner pour 10 min, baisser le four à 90°C et poursuivre la cuisson 1h. Éteindre le four et laisser le cheesecake dedans 1h de plus.

Le placer au réfrigérateur une fois refroidi hors du four.

Le cheesecake se dégustant bien frais, ce dessert est à faire le matin pour le soir ou la veille au soir pour le lendemain midi.

jeudi 14 mai 2015

Tarte feuilletée à la tomate & au pesto de roquette


J'avais envie de refaire ma tarte à la tomate et au pesto (classique au basilic) sur une pâte feuilletée afin de comparer, mais impossible de trouver du basilic frais ce matin en magasin ou chez le primeur du coin !
J'ai donc décidé de pas abandonner mon idée mais de créer une variante sur pesto de roquette.

Ingrédients :


Pesto de roquette


  • 40 g de roquette
  • 50 g de parmesan
  • 1 c. à c. de pignons de pin
  • 7 cl d'huile d'olive
  • Sel (facultatif)

Garniture


  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 4-5 tomates
  • 10 g de parmesan



Préchauffer le four à 200°C.

Laver la roquette et la sécher.
Réunir les ingrédients dans le bol du blender excepté le sel et l'huile d'olive ; mixer le tout afin d'obtenir une pâte.
Ajouter ensuite l'huile d'olive en filets sans cesser de mixer. Saler.

Foncer un moule à tarte avec la pâte. Étaler le pesto de roquette sur le fond puis garnir des tomates en rondelles. Saupoudrer de parmesan. 

Enfourner pour 20-25 min.

dimanche 10 mai 2015

Tarte aux fruits de la passion meringuée



Une petite recette pour des amis qui adorent les fruits de la passion !
Délicieuse mais je n'ai pu mettre une photo car ma meringue a pris un coup de chaud pendant que je nettoyais.

Ingrédients :


  • 1 rouleau de pâte brisée ou pâte brisée maison

Passion curd


  • 90 g de jus de fruits de la passion (environ 67-fruits)
  • 2 œufs + 1 jaune
  • 50 g + 30 g de sucre
  • 12 g de maïzena
  • 60 g de beurre

Meringue italienne


  • 150 g de sucre
  • 50 ml d'eau
  • 2 blancs d’œuf


Préchauffer le four à 180°C.

Froncer un moule à tarte avec la pâte, recouvrir d'une feuille de papier cuisson et de haricots secs et cuire à blanc pendant 20 min à 180°C. Retirer le papier et les haricots et poursuivre 5 min pour sécher la pâte.

Préparation du passion curd


Placer une passoire fine au-dessus d'un cul de poule. Couper les fruits de la passion en deux et récupérer le jus en pressant bien les pépins pour ne rien perdre et obtenir 90 g.
Dans une casserole, réunir le jus de fruits de la passion ainsi que 30 g de sucre et porter à ébullition.

Dans une jatte, fouetter les œufs entiers + le jaune ainsi que le sucre restant. Une fois le mélange blanchi, ajouter la maïzena et mélanger de nouveau.
Verser le jus de maracuja sucré chaud sur la préparation sans cesser de remuer. Remettre le tout dans la casserole et faire cuire à feu doux en remuant sans cesse jusqu'à ébullition.
Débarrasser dans une jatte puis ajouter le beurre en parcelles en fouettant bien entre chaque morceaux.
Répartir sur le fond de tarte.

Préchauffer le grill du four.

Préparation de la meringue italienne


Faire bouillir le sucre et l'eau dans une casserole jusqu'à 120°C. 
Monter les blancs en neige.

Lorsque le sirop est prêt, le verser en minces filets très lentement sur les blancs sans cesser de les battre.
Continuer de battre les blancs d’œufs jusqu'à complet refroidissement. La meringue doit être bien ferme et brillante.

Répartir sur le passion curd à la poche à douille pour un rendu sophistiqué ou à la maryse pour un rendu plus rustique.

Faire colorer la meringue quelques minutes sous le grill du four en surveillant bien.