mardi 29 septembre 2015

Pâte à tartiner caramel beurre salé alias "salidou"


Salidou c'est le nom breton donné à la préparation à base de beurre salé, de caramel et de crème qui est faite plus ou moins épaisse selon son utilisation. On retrouve donc du coulis de salidou, de la crème de salidou, etc.

De base, je ne suis pas du tout adepte du caramel au beurre salé. Je dois dire que les sablés au chocolat de Pierre Hermé sont vraiment rehaussés par la fleur de sel qui sublime ces biscuits, je me suis donc dit qu'il fallait peut être tenter mon propre salidou pour trouver satisfaction.

Je peux donc confirmer que je suis réconciliée avec le caramel au beurre salé ! J'ai procédé à un mix entre plusieurs recettes trouvées sur la toile et suis très satisfaite du résultat. Un vrai bon goût de caramel et jusque ce qu'il faut de sel pour le sublimer sans que ça ne soit dérangeant.

A tester d'urgence sur vos crêpes et vos tartines !

Ingrédients (1 à 2 pots selon la taille) :

  • 200 g de sucre
  • 60 g de beurre salé OU 60 g de beurre doux + 3 g de fleur de sel
  • 30 cl de crème liquide
Préparer un caramel brun clair à sec dans une casserole à fond épais.
Lui ajouter le beurre en parcelles en fouettant bien entre chaque morceaux.
Ajouter ensuite la crème liquide préalablement tiédie en minces filets sans cesser de remuer et éventuellement la fleur de sel.

Porter à ébullition et faire cuire en fouettant sans arrêt jusqu'à atteindre 108°C.

Le salidou semble encore très liquide mais cela est normal.

Le verser dans des pots, fermer immédiatement et les retourner afin de faire vide d'air et permettre de les garder. Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur afin que le salidou prenne du corps et une texture de pâte à tartiner.

Une fois ouvert le salidou se conserve environ un mois au réfrigérateur.


jeudi 24 septembre 2015

Le brownie selon Pierre Hermé


Je plaide coupable ! Je suis tombée à pieds joints dans les délicieuses recette de Monsieur Pierre Hermé, tout ce que je fais est délicieux donc j'ai envie de tout tenter !

J'ai déjà une recette de brownie que j'avoue ne pas avoir faite depuis une éternité, il faut dire que ce n'est pas un gâteau dont je suis très friande. Je le fais surtout pour faire plaisir aux autres.

La recette de Pierre Hermé est assez différente de la mienne côté proportions des ingrédients (très beurrée mais moins chocolatée), je me suis donc dit qu'il fallait tester. Qui sait, je vais peut être devenir une inconditionnelle du brownie !

Ingrédients (pour un moule de 20X20 cm) :

  • 200 g de beurre mou
  • 185 g de sucre
  • 110 g de chocolat à pâtissier
  • 3 œufs
  • 100 g de farine
  • 110 g de noix de pécan

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Dans une jatte ou le bol du robot pâtissier, travailler le beurre en pommade puis lui ajouter le sucre ainsi que le chocolat fondu.

Incorporer les œufs un à un sans cesser de mélanger et enfin la farine en un coup. Une fois le mélange homogène, ajouter les noix de pécan.

Verser la pâte de préférence dans un cadre à pâtisserie ou dans un moule bien beurré ; puis enfourner pour 20 à 30 min.

Seules 20 min de cuisson sont indiquées dans la recette de Pierre Hermé, cela est dû je pense à l'utilisation d'un cadre à pâtisserie.
Dans mon cas, avec un plat à four, j'ai dû rallonger de 10 min car le cœur était encore totalement cru au bout de 20 min.

Démouler, laisser refroidir puis découper en carrés.

dimanche 20 septembre 2015

Les cookies américains de Pierre Hermé


Je suis devenue accro aux recettes de biscuits de Pierre Hermé ! Les cookies sont les biscuits favoris de mon compagnon et même si la recette se rapproche énormément de ma recette personnelle de cookies, j'ai voulu essayer.

J'ai procédé seulement à une modification par rapport à la recette originale car je ne conçois pas un cookie sans noix de pécan !

Le résultat est équivalent à ma version, croustillant dehors et bien moelleux dedans mais il faut l'avouer en quand même meilleur. Et hop ma recette est détrônée !

Ingrédients (16-18 biscuits environ) :

  • 110 g de beurre à température ambiante
  • 100 g de sucre en poudre
  • 110 g de cassonade
  • 1/2 c. à c. de vanille liquide
  • 1 œuf
  • 225 g de farine T55
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 175 g 155 g de chocolat noir à pâtisser ou de pépites
  • 40 g de noix de pécan (facultatif)

Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Préchauffer le four à 170°C.

Concasser le chocolat en pépites et hacher les noix en gros morceaux.

Travailler le beurre en pommade et lui ajouter les sucres ainsi que la vanille et l’œuf. Une fois le mélange mousseux, ajouter la farine additionnée du sel et de la levure.

Incorporer ensuite les pépites de chocolat et les noix de pécan.

Former des boules de pâte et les disposer sur deux plaques de cuisson en veillant à bien les espacer car la pâte s'étale à la cuisson.

En général je n'aplatis pas mes boules de pâtes mais j'ai suivi la recette du chef en les aplatissant légèrement avec le dos d'une cuillère.

Enfourner pour 11 min.

samedi 19 septembre 2015

Beignets de pommes à la cannelle


C'est un classique de la cuisine des ménagères mais je n'avais jamais encore eu l'occasion d'en faire. Il est vrai que j'adore les beignets mais que je rechigne souvent à les faire car il faut rester debout pour les cuire au-dessus de l'huile (ça ne sent pas bon et mon dos n'apprécie pas).

Il me restait (et j'en ai encore d'ailleurs !) des pommes déjà là depuis un moment car achetées en gros et je n'avais ni envie d'un gâteau ni d'une tarte.



Ingrédients :


Pâte à beignets
  • 125 g de farine
  • 25 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 20 cl de lait
  • 1 œuf
  • 1 c. à s. d'huile

Pommes
  • 4 à 5 pommes
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 2 c. à s. de cassonade

Tamiser la farine dans une jatte, ajouter le sucre en poudre. Creuser un puits au centre et y placer l’œuf et l'huile. Mélanger tout en versant le lait en mince filet. La pâte doit avoir la consistance d'une pâte à crêpe épaisse.

Couvrir d'un film alimentaire et réserver minimum 2h au réfrigérateur.

Peler et évider les pommes, puis les tailler en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur. Les mélanger à la cannelle et la cassonade.

Faire chauffer l'huile de friture, plonger chaque tranche de pomme dans la pâte à beignet jusqu'à ce qu'elle soit entièrement enrobée puis plonger dans l'huile chaude en veillant bien à retourner sans arrêt les beignets jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

Laisser égoutter sur du papier absorbant puis saupoudrer de sucre. Déguster chauds ou tièdes, c'est meilleur !

jeudi 17 septembre 2015

Les sablés infiniment chocolat de Pierre Hermé


Les sablés diamants de Pierre Hermé étaient une telle réussite que j'ai décidé de me pencher sur les autres recettes de biscuits que le chef propose.

En effet, les petits biscuits croquants, craquants, fondants sont ce que je préfère à un gros gâteau ! Je suis une grande adepte de thé et je prends plaisir à les déguster avec.

Comme ici on adore le chocolat, j'ai opté pour cette recette très très chocolatée de biscuits croustillants dehors et bien moelleux dedans, un vrai délice ! Ce sont assurément les meilleurs biscuits au chocolat que j'ai jamais mangés !

Attention cependant, si vous faites attention aux calories, passez votre chemin. La pâtisserie de Pierre Hermé est assez sucrée et riche, mais c'est sans aucun doute pour cela qu'elle est aussi gourmande.


Ingrédients (30 biscuits environ) :

  • 155 g de beurre à température ambiante
  • 50 g de sucre en poudre
  • 120 g de cassonade
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 3 g de fleur de sel de Guérande
  • 30 g de cacao
  • 180 g de farine T55
  • 5 g de bicarbonate 
  • 155 g de chocolat noir à 70% pour les pépites

Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Mélanger la farine, le bicarbonate ainsi que le cacao. Concasser le chocolat en pépites.

Travailler le beurre en pommade et lui ajouter les sucres ainsi que la vanille puis le sel de Guérande. Incorporer alors le mélange sec sans trop travailler la pâte. Ajouter les pépites et travailler juste le temps qu'elles soient incorporées.

Former une boule, la séparer en deux parts égales et les rouler en boudins.

Réserver au réfrigérateur pendant 2h minimum.

Préchauffer le four à 170°C.

Tailler les boudins en tranches de 2 cm et les répartir sur deux plaques de cuisson. Attention, les biscuits s'étalent à la cuisson, penser à bien les espacer.

Enfourner pour 11 min, laisser refroidir avant de déguster.

mardi 15 septembre 2015

Les sablés diamants à la vanille de Pierre Hermé


Si je suis aujourd'hui assistante et rédactrice de mode, ça n'a pas toujours été le cas. En effet, j'ai longtemps travaillé dans l'hôtellerie-restauration et garde un souvenir mémorable des sablés diamants du restaurant 4 étoiles où j'étais en apprentissage pour mon BEP.

En recherchant comment reproduire ces merveilles, je suis tombée sur la recette de Pierre Hermé. Ils sont succulentissimes !

Ingrédients (30 biscuits environ) :

  • 225 g de beurre à température ambiante
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1/4 de c. à c. de vanille liquide
  • les graines d'une gousse de vanille
  • 2 g de fleur de sel de Guérande
  • 320 g de farine
  • sucre cristal
Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Travailler le beurre en pommade et lui ajouter le sucre ainsi que les vanilles puis le sel de Guérande. Incorporer alors la farine sans trop travailler la pâte.

Former une boule, la séparer en deux parts égales et les rouler en boudins d'environ 3 cm de diamètre.

Réserver au réfrigérateur pendant 1h minimum.

Préchauffer le four à 170°C.

Parsemer de sucre cristal une feuille de papier cuisson on un plat et y rouler chaque boudin en appuyant légèrement afin que le sucre adhère.

Découper des tranches d'environ 1,5 cm et les déposer sur une plaque à pâtisserie beurrée et farinée ou recouverte de papier cuisson.

Enfourner pour 15 min.

Laisser refroidir avant de déguster.

lundi 14 septembre 2015

Canistrelli corses à l'orange


Comme je suis en congé parental j'ai le temps de regarder un peu l'émission La meilleure boulangerie de France. J'aime beaucoup ce principe de voyager un peu partout en France et de pouvoir découvrir des spécialités locales.

Je suis une grande adepte des biscuits, surtout s'ils sont bien croquants. J'ai donc eu très envie de tester les canistrelli corses (il en existe des italiens mais visiblement ils sont moelleux).

J'ai donc parcouru un peu la toile afin de consulter plusieurs recettes et j'ai fait un mix à ma façon des recettes dites traditionnelles.
J'adore l'orange et le citron, n'ayant pas de ces derniers actuellement j'ai décidé de parfumer mes canistrelli à l'orange.

Les biscuits se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer.

Ingrédients (25 biscuits environ) :

  • 85 g de vin blanc
  • 80 g d'huile au goût neutre
  • 20 g de sucre vanillé maison + 70 g de sucre OU 90 g de sucre et un sachet de sucre vanillé
  • les zestes d'une orange
  • 250 g de farine T55
  • 1 c. à c. de levure chimique
Préchauffer le four à 180°C.

Pétrir tous les ingrédients à la main ou à l'aide d'un robot pâtissier puis étaler la pâte sur 1 cm. Découper des rectangles, les placer sur une plaque de cuisson.

Enfourner pour 10 min, baisser le four à 150°C et prolonger la cuisson 10 min.

Laisser refroidir avant de déguster. 

vendredi 11 septembre 2015

Barres de céréales Caribou


Maintenant que mon fils va sur ses 7 mois, j'ai bien plus de temps pour pouvoir me remettre à faire de bonnes gourmandises maisons.
J'ai décidé de me lancer dans les barres de céréales, c'est le même principe que le granola maison.

Le nom de la recette vient de mon compagnon, je souhaitais l'appeler "Tabernacle" il a préféré "Caribou". Comme vous l'aurez compris, ça sent le Canada !

En effet, c'est une recette à base de noix de pécan, sirop d'érable et cranberries.

J'ai simplement utilisé mes moules à financiers pour mouler et cuire mes barres.

Ingrédients (12 barres) :

  • 140 g de flocons 5 céréales (rayon bio de Carrefour)
  • 25 g de riz soufflé maison
  • 15 g de sésame doré
  • 20 g de cranberries séchées
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 40 g de cassonade
  • 20 g de farine
  • 20 g d'amandes mondées + 50 g de noix de pécan OU 70 g de noix de pécan
  • 100 g de sirop d'érable
  • 2 c. à s. d'huile au goût neutre
  • 5 cl d'eau

Préchauffer le four à 160°C.

Préparer le riz soufflé maison

Faire chauffer une poêle sans matière grasse puis y jeter 25 g de riz long. Dés que les grains de riz commencent à éclater - ça ne saute pas partout comme le pop corn - remuer constamment la poêle pour éviter qu'ils ne brûlent. Attention cela va très vite, en 2 min le riz est soufflé.

Préparer les barres de céréales

Dans une jatte, mélanger les flocons 5 céréales, le riz soufflé, le sésame doré, la cannelle ainsi que la cassonade et la farine.

Une fois les éléments bien mélangés, ajouter les noix passées rapidement au robot pour les hacher grossièrement - il doit rester de la mâche et du croquant - ainsi que les cranberries puis mélanger de nouveau.

Ajouter ensuite le sirop d'érable, l'huile et l'eau puis mélanger jusqu'à ce que tout soit homogène.

Répartir dans les moules à financiers en tassant bien et enfourner pour 20 min.

Laisser refroidir avant de démouler.

jeudi 10 septembre 2015

Pain chocolat orange


Cela fait une éternité que je n'ai pas fait de pain maison ! Il faut dire que dans le coin nous sommes bien pourvus côté boulangeries comparé à notre ancien logement.

Il y a justement de nombreuses boulangeries qui fabriquent un pain à base de cacao avec des pépites de chocolat. J'adore l'alliance du chocolat et de l'orange j'ai donc décidé de les mélanger en ajoutant des écorces d'orange confites à ma recette.

Ingrédients (pour un moule à charnières haut de 28 cm)

  • 15 cl de lait tiède
  • 1 pincée de sel
  • 60 g de sucre en poudre
  • 250 g de farine T55
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 10 g de cacao non sucré (Van Houten)
  • 80 g de chocolat à pâtisser
  • 25 g d'écorces d'orange confites
Réunir tous les ingrédients dans la cuve de la MAP dans l'ordre indiqué, excepté le chocolat à pâtisser et les écorces d'orange confites.

Lancer le programme "pâte".

Une fois le programme terminé, dégazer la pâte en y incorporant le chocolat coupé grossièrement ainsi que les écorces d'oranges confites détaillées en cubes puis façonner un pain long. Enfourner à 40°C avec un bol d'eau pour une seconde levée durant 1h.

Préchauffer le four à 220°C.

Inciser le pain puis une fois le four bien chaud, enfourner pour 25 min.

Laisser refroidir avant de déguster.

vendredi 4 septembre 2015

Fondant au chocolat à la courgette


Je savais que ce gâteau au chocolat à base de courgettes se faisait au Mexique, je m'étais toujours dit qu'il fallait que je tente un jour cette curiosité culinaire.

D'ailleurs j'adore le fameux carrot cake dans lequel le goût de la carotte disparaît complètement, je m'étais dit qu'il devait en être de même pour ce fameux gâteau au chocolat à la courgette .. Et je ne m'étais pas trompée ! Au résultat un gâteau ultra moelleux et finalement raisonnable en calories vu qu'il n'y a pas de matière grasse, le must !

Je me suis inspirée de plusieurs recettes en y ajoutant ma touche perso : le whisky qu sublime le goût du chocolat.

Ingrédients (pour un moule à charnières haut de 28 cm)

  • 400 g de courgettes épluchées et épépinées râpées finement (le poids indiqué est le poids final non égoutté)
  • 8 œufs
  • 30 g de farine + 30 g de maïzena OU 30 g de farine
  • 40 g de cacao amer type Van Houten
  • 160 g de sucre en poudre
  • 400 g de chocolat noir à pâtisser
  • 4 c. à s. de whisky (facultatif) 

Préchauffer le four à 160°C.

Peler les courgettes, ôter les pépins et les râper très finement, ne pas égoutter contrairement à ce qui peut être noté dans plusieurs recettes.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Dans une jatte, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre, y ajouter un peu de courgettes râpées ainsi que le chocolat fondu (si vous souhaitez glacer votre gâteau, conservez en 3-4 c. à s.).

Mélanger la maïzena et/ou la farine avec le cacao amer puis ajouter à la précédente préparation, ajouter ensuite le reste de courgettes râpées ainsi que le whisky.

Monter les blancs d’œufs en neige ferme et les ajouter à la pâte à l'aide d'une maryse en veillant à bien soulever la masse pour ne pas les casser.

Verser dans un moule à manqué beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson puis enfourner pour 1 heure.

Une fois le gâteau refroidi, le démouler et le glacer avec le reste de chocolat fondu.

Déguster tel quel au goûter ou accompagné de crème anglaise pour le dessert.