dimanche 22 novembre 2015

Gratin de pain perdu aux pommes


Une recette idéale pour terminer des pommes et du pain de campagne rassi le dimanche midi !

Ingrédients  :

  • 3/4 d'un petit campagne tranché
  • 7 à 8 pommes selon la grosseur
  • 180 g + 70 g de sucre
  • 1 c. à c. rase de cannelle (facultatif)
  • 720 cl de crème liquide
  • 3 œufs
  • beurre pour le plat

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger 70 g de sucre avec la cannelle.

Beurrer généreusement un plat à gratin. Tapisser le fond de tranches de pain de campagne.

Peler, épépiner et trancher les pommes et en répartir 2 couches sur les tranches de pain de campagne. Saupoudrer de la moitié du mélange sucre+cannelle.

Recouvrir de tranches de pain de campagne, puis répartir par dessus à nouveau 2 couches de tranches de pommes. Saupoudrer du reste du mélange sucre+cannelle.

Dans une jatte, mélanger les œufs, le sucre, la crème ainsi que le lait. Verser l'appareil uniformément dans le plat.

Enfourner pour 45 min.

mercredi 18 novembre 2015

Roulé au café


C'est sans surprise qu'à la maison nous suivons l'émission "Le meilleur pâtissier". Pour ne pas saliver toute la soirée devant ces gourmandises sans rien n'avoir à se mettre sous la dent, c'est devenu une tradition que je prépare un gâteau ou des biscuits ce jour là.

J'ai vu la semaine passée que les gâteaux roulés seront à l'honneur ce soir, j'ai donc décidé de m'y coller, après tout ce n'est ni plus ni moins qu'une bûche de noël en plus simple !

J'ai choisi de préparer un roulé au café avec de la crème mousseline (crème pâtissière montée au beurre) qui reste assez légère et pas écœurante. J'ai décidé de parfumer mon sirop pour puncher mon biscuit  avec de l'amaretto pour tenter de retrouver un peu le goût du tiramisu.

Ingrédients :


Crème mousseline au café
  • 2 jaunes d’œufs 
  • 75 g de sucre
  • 16 g de farine + 18 g de maïzena
  • 25 cl de lait 
  • 1 c. à s. de café soluble
  • 1 c. à c. d'extrait de café liquide
  • 100 g de beurre mou

Biscuit roulé
  • 5 œufs
  • 125 g de sucre
  • 75 g de farine
  • 50 g de maïzena
  • 1/2 sachet de levure chimique
Sirop
  • 10 cl d'eau
  • 50 g de sucre
  • 1 c. à s. d'amaretto
  • cacao amer

Préparation de la crème mousseline au café


Faire chauffer le lait dans une casserole puis y faire dissoudre le café soluble.

Dans une jatte, faire blanchir le sucre avec les jaunes d’œufs. Ajouter ensuite la farine ainsi que la maïzena et mélanger de nouveau.

Verser le lait  en plusieurs fois en mélangeant bien, ajouter ensuite l'extrait de café liquide.

Faire cuire à feu doux sans cesser de remuer jusqu'à ce que le mélange ait la consistance d'une crème pâtissière assez ferme.

Hors du feu, ajouter la moitié du beurre mou. Filmer au contact, laisser refroidir à température ambiante.

Travailler en pommade le reste du beurre.

Avec un robot pâtissier ou un fouet électrique, fouetter la crème pâtissière puis ajouter petit à petit le beurre pommade jusqu'à ce que tout soit bien mélangé et que la crème acquiert une consistance légère et onctueuse.
Réserver.

Préparation du sirop


Rassembler l'eau et le sucre dans une casserole, porter à ébullition. Ajouter l'amaretto et laisser refroidir.

Préparation du biscuit roulé


Préchauffer le four à 180°C.

Dans une jatte ou au robot pâtissier, fouetter  le sucre avec les jaunes d’œufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter ensuite la farine, la levure et la maïzena.

Une fois le mélange homogène, étaler la préparation sur une plaque tapissée de papier cuisson et enfourner 10 min. 

A la sortie du four, déposer le biscuit sur un torchon humide, imbiber toute sa surface de sirop à l'aide d'un pinceau, puis le rouler dans le torchon. Laisser poser minimum 10 min.

Dérouler ensuite le biscuit puis étaler 2/3 de la crème mousseline sur sa surface en veillant à laisser une petite marge de sécurité sur le bord extérieur (lorsqu'on roule un biscuit, la garniture à tendance à s'échapper un peu).

Rouler de nouveau le biscuit sur lui même puis étaler le reste de crème mousseline dessus. Saupoudrer de cacao amer.

lundi 16 novembre 2015

Barres de céréales abricots moelleux et amandes


Je m'étais promis de réitérer mon expérience de barres de céréales maison après ma recette "Caribou" inspirée des saveur du Canada.

J'ai simplement élaboré une recette sur la balance en mixant un peu au pif différents ingrédients. Pour former mes barres, j'ai utilisé mes moules à financiers ainsi qu'un emporte-pièce pour terminer car il me restait de la préparation après avoir rempli mes moules.

Ingrédients (15 barres) :

  • 180 g de flocons d'avoine
  • 55 g de riz soufflé au chocolat
  • 55 g d'amandes mondées hachées gros au couteau
  • 120 g d'abricots moelleux
  • 80 g de miel
  • 90 g de beurre
  • 100 g de cassonade
  • les zestes d'une orange bio

Préchauffer le four à 160°C.

Réunir le miel, la cassonade et le beurre dans une casserole puis faire fondre à feu doux, ajouter les zestes d'orange et réserver hors du feu.

Dans une jatte, mélanger les flocons d'avoine, le riz soufflé au chocolat ainsi que les amandes hachées grossièrement au couteau, les abricots taillés en morceaux.

Verser le contenu de la casserole sur le mélange fruits et céréales puis remuer jusqu'à ce que tout soit bien enrobé.

Mouler les barres de céréales dans des moules à financiers et/ou former des flapjack (terme anglais pour les galettes de céréales) à l'aide d'un emporte-pièce. 
Vous pouvez également étaler la préparation sur une plaque et la découper en barres à la sortie du four.
Dans tous les cas, penser à bien tasser !

Enfourner pour 25 min, puis laisser refroidir avant de démouler et déguster !

dimanche 15 novembre 2015

Cake aux pommes et à la cannelle


Pommes et cannelle, un duo qui fonctionne à coup sûr !

Je suis très friande de la pomme cuite et une véritable adepte de la cannelle, c'est donc tout naturellement que s'est porté mon choix sur cet accord pour utiliser quelques pommes.

Je suis assez restreinte au niveau pâtisserie en ce moment car le bouton pour régler le thermostat de mon four est HS.

Saviez-vous que la réussite de ce qu'on appelle "les gâteaux de voyage" alias cake, quatre-quart et compagnie réside dans la texture du beurre ? Il est impératif qu'il ne soit pas fondu mais pommade pour que le gâteau conserve bien son moelleux.

Ingrédients : 

  • 150 g de beurre pommade
  • 170 g de sucre
  • 3 œufs
  • 150 g de farine T45
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 3 pommes

Préchauffer le four à 180°C.

Au robot pâtissier ou à la main, travailler le beurre avec le sucre puis ajouter les œufs. Une fois le mélange homogène, ajouter la farine additionnée de levure, mélanger de nouveau et ajouter enfin la cannelle.

Peler et épépiner les pommes, les tailler en petits dés et les incorporer à la pâte.

Transvaser la pâte dans un moule à cake généreusement beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson. Enfourner pour 40 min.

Laisser refroidir avant de démouler et déguster.

vendredi 13 novembre 2015

Courge spaghetti façon carbonara


Je n'avais jamais essayé la courge spaghetti, je peux dire que c'est une découverte intéressante ! J'ai lu sur la toile lors de mes recherches sur la façon de la faire cuire, qu'il était courant de l’accommoder comme des spaghettis.

C'est top car on a vraiment la sensation de pâte al dente mais du coup le plat est moins calorique et permet de manger des légumes sans s'en rendre compte. Je recommande pour les parents d'enfants récalcitrants !

Les proportions sont pour ma courge qui avait la forme d'un ballon de rugby d'environ 25 cm de long.

Ingrédients (2-3 personnes) : 

  • 1 courge spaghetti
  • 40 cl de crème liquide
  • 150 de lardons fumés
  • 1 oignons ciselé
  • parmesan
  • sel, poivre

Plonger la courge crue dans un fait-tout rempli d'eau. Poser une assiette ou un panier avec un poids dessus afin qu'elle reste immergée.
Cuire environ 50 min à petit bouillon.

Couper ensuite la courge en deux dans le sens de la longueur, ôter les pépins à l'aide d'une cuillère à soupe. Puis, avec une fourchette, récupérer les filaments en grattant la chair.
Réserver.

Dans une sauteuse, faire revenir les lardons sans ajout de matière grasse. Faire ensuite blondir l'oignon puis ajouter la crème liquide.
Faire réduire la sauce, saler si nécessaire et poivrer.

Ajouter les spaghettis de courge à la sauce et servir immédiatement.

Roses des sables aux zestes d'orange


Les roses des sables sont d'une simplicité enfantine à faire ! Je pense pouvoir compter en années le temps durant lequel je n'en n'ai pas faites.

Comme nous sommes très friands du mélange chocolat-orange à la maison, j'ai décidé de leur ajouter une pointe d'originalité avec des zestes d'orange bio.

Ingrédients : 

  • 250 g de chocolat à pâtisser entre 60 et 70%
  • 125 g de beurre
  • 50 à 100 g de sucre glace (à doser selon l'intensité du chocolat choisi et le goût - je mets 50 g pour du chocolat à 66%)
  • 150 g de corn flakes natures
  • les zestes très fins d'une orange

Faire fondre le chocolat ainsi que le beurre au bain-marie. Ajouter ensuite le sucre glace - petite astuce pour ne plus dépenser des fortunes en sucre glace : mixer à vitesse maximale du sucre en poudre dans un blender - ainsi que les zestes d'orange et mélanger la préparation jusqu'à ce qu'elle soit lisse . 

Verser le mélange dans un autre récipient afin qu'il baisse un peu en température puis ajouter les corn flakes.
Remuer délicatement pour ne pas casser les pétales de céréales.
Une fois tous bien enrobés, faire des petits tas de préparations sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou dans caissettes en papier puis faire prendre au réfrigérateur.

Une fois les roses des sables prises, les conserver dans une boîte hermétique au frais.

dimanche 8 novembre 2015

Cake au potiron, à l'orange confite & épices douces





Chaque année à la même époque c'est la grosse saison des potirons chez nous avec les plantations de mes parents. Ce sera normalement la dernière année d'ailleurs.
J'avais déjà préparé un cake au potiron inspiré de mes muffins il y a deux ans pour le bureau, j'ai décidé d'en faire une nouvelle version cette année en râpant le potiron comme dans un carrot cake.

Il n'y a pas de beurre, le moelleux est apporté par le potiron râpé ainsi que la poudre d'amandes.

Ingrédients : 

  • 300 g de chair de potiron
  • 3 œufs
  • 155 g de cassonade
  • 160 g de poudre d'amandes
  • 100 g de farine T45
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de bicarbonate
  • 1 c. à c. bombée de cannelle
  • 1/2 c. à c. de gingembre moulu
  • les graines de 2 gousses de cardamome verte écrasées
  • 60 g d'écorces d'orange confite


Préparer idéalement la pâte dans un robot pâtissier équipé d'une feuille car avant l'incorporation des blancs elle est assez dense. Si vous la préparez à la main, optez pour une spatule plutôt qu'un fouet.

Préchauffer le four à 180°C.

Râper finement la chair de potiron, réserver. Battre les blancs d’œufs en neige, réserver. Hacher finement les écorces d'orange confite, réserver.

Dans une jatte ou le bol du robot, blanchir le sucre avec les jaunes d’œufs. Ajouter tout en continuant de mélanger ; le potiron, les épices, les écorces d'oranges confites puis la poudre d'amandes, la farine ainsi que le sel et le bicarbonate.
Une fois le mélange homogène, ajouter les blancs en neige en soulevant bien la masse à l'aide d'une maryse.

Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné ou tapissé de papier cuisson et enfourner pour 45 min.

vendredi 6 novembre 2015

Biscuits à l'amande et fleur d'oranger


Peut être est-ce à cause de la grisaille, mais j'avais très envie de la douce saveur de la fleur d'oranger.  Je suis donc simplement partie sur ma gourmandise préférée, à savoir les petits biscuits.

Ingrédients (30 biscuits environ) :

  • 130 g de beurre à température ambiante
  • 170 g de sucre
  • 250 g de farine T55
  • 80 g de poudre d'amandes
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 5 c. à s. d'eau de fleur d'oranger

Cette recette peut être réalisée à la main ou au robot pâtissier.

Mélanger tous les éléments secs avec le beurre, puis une fois le mélange bien sablé, ajouter l’œuf et la fleur d'oranger pour amalgamer le tout.

Former une boule, la séparer en deux parts égales et les rouler en boudins.

Réserver au congélateur environ 15 min.

Préchauffer le four à 180°C.

Tailler les boudins en tranches de 1 cm et les répartir sur deux plaques de cuisson. Attention, les biscuits s'étalent un peu à la cuisson, penser à bien les espacer.

Enfourner pour 12 min en veillant à bien intervertir les plaques à mi-cuisson. Laisser refroidir avant de déguster.

jeudi 5 novembre 2015

Gratin de pâtisson


Je n'ai jamais cuisiné de pâtisson ! C'est un légume qu'on ne consommait pas chez mes parents mais que je me souviens avoir goûté plusieurs fois en gratin chez une de mes tantes quand j'étais enfant.

Lorsque j'en ai vu sur le drive lors de mes courses mensuelles, je me suis dit qu'il serait sympa d'essayer après tant d'années.

Je suis donc partie sur un gratin avec une béchamel que j'aime nommer "à l'antillaise". En effet, ma maman est guadeloupéenne et la béchamel qui accompagne les plats antillais qu'elle prépare est une version améliorée de la béchamel classique.
La base est identique mais, une fois le beurre fondu, on fait en général revenir de l'ail et/ou de l'oignon et/ou de l'échalote ainsi que du persil et du thym avant d'ajouter la farine et de lier. Le tout est salé et poivré.

Le pâtisson étant dans mon souvenir un légume assez fade, cette béchamel est juste obligatoire ! Malgré cela, c'est aussi celle que j'utilise pour mes gratins de choux-fleurs ou courgettes par exemple.
D'ailleurs finalement, cette recette ressemble beaucoup gustativement parlant au gratin de christophines/chayottes.

Par contre, j'ai vu pas mal de recettes avec une base de pâtisson cru coupés en morceaux et épluché à l'économe. Je ne comprends pas comment c'est faisable car même avec du matériel de qualité la peau est bien trop dure ! Je fais sans souci mes potirons et autres courges du genre à l'économe mais pour le coup j'ai dû y aller au couteau avec en conséquence une perte de chair.

Ingrédients (2 personnes) :

  • 1 pâtisson
  • 40 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 50 cl de lait
  • 1 belle gousse d'ail hachée
  • 1 échalote ciselée
  • 1 oignon émincé
  • 1 branche de thym
  • sel, poivre, huile d'olive
  • gruyère râpé ou chapelure

Préchauffer le four à 180°C.

Couper le pâtisson en deux et l'épépiner. Couper ensuite en tranches afin de pouvoir le peler plus facilement. Pour finir le tailler en dés.

Dans une cocotte, faire suer un oignon émincé puis ajouter les dés de pâtisson. Laisser cuire à couvert à feux doux jusqu'à ce que ces derniers soient bien tendres. Saler et poivrer légèrement.

Dans une casserole, faire fondre le beurre. Lui ajouter ensuite l'échalote ciselée, la gousse d'ail hachée ainsi que le thym. Bien faire revenir dans le beurre jusqu'à ce que tout soit translucide.
Ajouter ensuite la farine en un coup puis le lait tiédi (le faire tiédir permet que la béchamel prenne immédiatement) par à-coups sans cesser de remuer.
Saler et poivrer à convenance.

Mélanger les morceaux de pâtisson et la béchamel puis verser dans un plat à gratin. Parsemer d'une poignée de gruyère râpé ou de chapelure.

Enfourner pour 20 min et servir immédiatement en accompagnement d'une viande ou d'un poisson.